SUITE A LA GREVE AUX AFFAIRES ETRANGERES LE COÛT DU PASSEPORT FRANCHIT LA BARRE DE 500$US !

0
21

Cependant, seuls les malades et les Congolais de l’étranger bénéficiaires du service minimum payent le montant officiel de 190$US.

La mafia se porte bien au ministère congolais des Affaires étrangères. Depuis quelques jours, le prix du passeport a franchi la barre de 500 dollars américains. Une source crédible contactée hier par Forum des As, a indiqué que la grève des agents de ce ministère serait à la base de cette surenchère. » Seuls les malades nécessitant une évacuation pour des soins à l’étranger ainsi que les Congolais vivant à l’étranger, peuvent bénéficier du service minimum mis en place et obtenir le passeport au taux officiel de 190 $Us « , a précisé la même source.

Dans les travées du ministère des Affaires étrangères, ça chuchote. Très en colère, les grévistes disent avoir fixé le montant de 500$Us pour l’obtention d’un passeport en guise de revanche sur leur situation sociale. Des infos concordantes glanées hier sur place, nous apprenions que le service minimum opérationnel depuis hier jeudi 1er décembre, aurait été motivé par le vœu des grévistes de faire entendre raison. Mais aussi, comme une manière pour eux de « punir » les paisibles requérants. Les agents du ministère des Affaires étrangères en grève, revendiquent entre autres, le paiement de leur prime « permanente ». Selon nos sources, cette récompense aurait été promise depuis plus d’un mois par le Gouvernement. D’autres affirment par ailleurs, que la même gratification serait codifiée dans les Statuts particuliers des agents du ministère des Affaires étrangères.

S’ENGRAISSER LES PATTES, TOUT EN ETANT EN GREVE

Si la conséquence immédiate d’une grève peut se résumer en termes d’arrêt, de perturbation du fonctionnement régulier d’un service, aux Affaires étrangères, le débrayage rime plutôt avec de bonnes affaires. Evidemment, seul un petit groupe de gens travaillant dans un circuit fermé, tirent de gros dividendes de cette grève. Qu’un passeport ordinaire soit vendu à 500$Us, au lieu du prix officiel de 190$Us, il y a donc de quoi s’engraisser les pattes. En cette période de très basse conjoncture économique en RD Congo, ce réseau mafieux voudrait sans doute que la grève puisse durer le plus longtemps possible. Comme qui dirait : « Quiconque trouve son Compte dans une situation, voudrait bien que celle-ci perdure ».
Bien que ne paralysant pas tout le ministère, la grève aux Affaires étrangères produit, néanmoins, un effet négatif non des moindres, en l’occurrence les difficultés, pour le commun des mortels congolais, d’obtenir un passeport biométrique. Quand la cupidité nous tient ! Et, comme pour convaincre les requérants du passeport, les agents concernés prétextent le recours à des mécanismes qu’ils qualifient de » très compliqués « , pour obtenir ce document indispensable pour un voyage en dehors du pays. A en croire nos sources, certains chefs de bureau entretiendraient la grève, désormais considérée comme une occasion de se refaire une santé financière. Toutefois, certains agents dudit ministère condamnent avec véhémence ce qu’ils qualifient d’incurie de leurs collègues et soutiennent que ce comportement est loin d’être une manière loyale de procéder pour faire pression sur le Gouvernement.

Pour rappel, le service minimum instauré par les fonctionnaires en grève au ministère des Affaires étrangères, intervient après plusieurs critiques faites à leur endroit. On se souviendra qu’avant le départ des Léopards pour la Guinée dans le cadre de la deuxième journée des éliminatoires du Mondial 2018, 4 joueurs de l’équipe nationale en manque de passeport n’ont pas pu être servis. Il avait donc fallu que la Présidence puisse intervenir. Ce, après des démarches infructueuses menées à l’époque par le sélectionneur du onze national, Florent Ibenge. C’est donc grâce à cette intervention au plus haut sommet de l’Etat que finalement, les ambassadeurs de la RDC à la deuxième Journée des éliminatoires du Mondial 2018, avaient obtenu leurs passeports. Ce qui avait soulevé un tollé dans l’opinion.

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE