RDC: la CEEAC appelle toutes les parties à accepter l’accord sur le report de la présidentielle

0
31

Les chefs d’Etat de la Communauté économique des Etats d’Afrique centrale (CEEAC) ont appelé mercredi 30 novembre toutes les forces politiques et sociales en RDC à adhérer à l’accord politique signé le 18 octobre dernier qui prévoit la tenue de l’élection présidentielle en avril 2018.

Réunis à Libreville au Gabon pour un sommet contre le terrorisme et pour la paix civile en Afrique centrale, Ali Bongo Ondimba, Idriss Déby Itno, Paul Kagame et Faustin-Archange Touadéra ont notamment évoqué la situation politique de la RDC dont le président était représenté par le ministre des Affaires étrangères, Raymond Tshibanda.

La CEEAC se félicite de la conclusion récente de l’accord politique issu du dialogue et la nomination d’un Premier ministre issu de l’opposition « appelé à constituer un gouvernement d’union nationale chargé principalement de l’organisation des élections ».

« La Conférence a demandé aux forces politiques et sociales qui ne l’ont pas encore fait d’adhérer à l’accord politique du 18 octobre 2016 en vue de renforcer la cohésion sociale et l’organisation d’élections démocratiques apaisées », mentionne le communiqué final de la conférence.

Elections en Afrique centrale

Les chefs d’Etat de la CEEAC ont « pris note » des différentes élections organisées en Afrique centrale en 2016 et « des tensions qu’elles ont suscitées ». Ils ont demandé « à toutes les parties prenantes de privilégier le dialogue, la concertation et les voies de recours pacifiques ».

La conférence félicite néanmoins Denis Sassou-N’guesso, Idriss Deby Itno, Teodoro Obiang Nguema Mbasogo et Ali Bongo Ondimba pour leur réélection à la tête de leurs pays respectifs.

Sécurité

Au cours de ce sommet contre le terrorisme et pour la paix civile, les chefs d’Etat de la CEEAC ont félicité le Tchad et le Cameroun dans leurs efforts contre Boko Haram.

« La conférence a félicité le Cameroun et le Tchad pour la coopération exemplaire dont ils font montre dans le cadre de la Force multinationale mixte en collaboration avec le Niger et le Nigeria, pour la lutte contre le groupe terroriste Boko Haram », indique le communiqué final.

En RDC, la CEEAC salue « les progrès réalisés sur la situation sécuritaire globale à l’Est » de la RDC.

« La Conférence a, enfin, félicité les autorités congolaises pour la poursuite de la traque contre le groupe terroriste ougandais de Forces Démocratiques Alliées (ADF), responsable d’actes d’assassinats contre des populations civiles dans le territoire de Beni, ainsi que pour les efforts de désarmement des FDLR et d’autres groupes armés à l’Est du pays avec l’appui de la MONUSCO », lit-on aussi dans le communiqué final du sommet de Libreville.

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE