L’UDPS dénonce l’arrestation et « l’acheminement vers une destination inconnue » de Buno Tshibala

0
118
Etienne Tshisekedi Wa Mulumba, lors de la conférence de presse du 20/02/2011.

Le Secrétaire général Adjoint et Porte-parole de l’UDPS,  Bruno Tshibala Nzenzhe a été arrêté empêché de voyager ce soir vers l’Europe, une information confirmée par le parti d’Etienne Tshisekedi qui exige sa libération “sans conditions”.

Selon les informations à notre possession, Bruno Tshibala a été interpellé à l’aéroport alors qu’il s’apprêtait à rejoindre Bruxelles. Dans un communiqué publié tard dans la soirée du dimanche 09 octobre, l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social a confirmé l’information, exigeant la libération « sans condition » de Bruno Tshibala.

« Les services de Monsieur Joseph KABILA ont arrêtés le Secrétaire Général adjoint de l’UDPS, Bruno TSHIBALA NZENZE le soir de ce dimanche 09 octobre 2016 à l’aéroport international de N’djili, alors qu’il partait à Bruxelles pour une mission officielle du Parti »,dit ce communiqué signé par Augustin Kabuya, le Secrétaire National Adjoint.

M. Tshibala est également Porte-parole du Rassemblement des opposants que dirige Étienne Tshisekedi. Son nom figurerait sur une liste d’une dizaine de dirigeants de l’opposition transmise par le Procureur général de la République aux services aux frontières avec ordre d’arrêter ces personnes dans le cas où elles viendraient à quitter le territoire.

« Jusqu’au moment où ce communiqué est publié, nul ne sait le lieu de la détention du Secrétaire général Adjoint de l’UDPS qui est acheminé vers une destination inconnue. L’UDPS prend à témoins la communauté nationale et internationale et exige sa libération sans conditions« , conclu le communiqué.

Les 19 et 20 septembre, Kinshasa a connue des violents affrontements qui ont coûté la vie à 53 personnes au moins (49 civils et quatre policiers), selon l’ONU. Le Rassemblement avait appelé ses partisans à descendre dans les rues de la capitale congolaise pour exiger la tenue de la présidentielle dans le délai constitutionnel, alors que la commission électorale, soutenue par le pouvoir, en a demandé son report.

Le gouvernement a accusé le  Rassemblement d’avoir tenté une « insurrection« , annonçant également des actions en justice contre plusieurs opposants.

Joint au téléphone par Politico.cd, Jean-Marc Kabund, le Secrétaire général de l’UDPS a fait savoir son « étonnement » sur cette décision des services congolais de migration.

« Il semble qu’il soit sur la liste des personnes interdites de voyager selon les indications du Procureur général de la République. Mais cela est vraiment étonnant car Martin Fayulu, également présent sur cette liste, et même Félix Tshisekedi ont pu voyager« , fait savoir le Secrétaire général du parti d’Etienne Tshisekedi.

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE