L’ONU: Principal partenaire du développent socio-économique de la RDC

0
23

Le monde célèbre, lundi 24 octobre, le 71e anniversaire de la Charte des Nations unies. Pour cette année, le thème est : « À 71 ans – 17 Objectifs ». En République démocratique du Congo, ladite manifestation a été organisée à Kinshasa.

Pour Mamadou Diallo,  le représentant spécial adjoint du secrétaire général des Nations unies en RDC,  les Nations unies restent le principal partenaire du développement social et économique de la RDC.

En six ans, soit de 2007 et 2013, près de 30% de la mortalité des enfants de moins de 5 ans a baissé, a-t-il affirmé.

« Le taux de fréquentation scolaire au niveau du primaire est passé de 75% en 2010 à 81% en 2014 avec une quasi parité entre filles et garçons. Plus de 120 000 personnes vivant avec le virus du Sida sont sous traitement antirétroviral en 2015 contre  moins de 20 000 en 2010 », s’est félicité Mamadou Diallo.

Il a indiqué que dans le cadre de la lutte contre la pauvreté, l’accès à la microfinance a considérablement augmenté, passant de 805 000 personnes en 2011  à 1 800 000  clients des institutions des microfinances en 2015.

Mamadou Diallo a également noté l’implication des agences et programmes des Nations unies dans la planification familiale qui a réduit le taux de mortalité.

« On recense actuellement dans l’ensemble du pays plus de 2 millions de personnes qui acceptent des services de planification familiale  dont la moitié sont des jeunes filles. Ce qui a permis de sauver des vies en réduisant les risques de mortalité maternelle liés à  la grossesse et à l’accouchement», a rapporté Mamadou  Diallo.

Il a rappelé que les Nations unies demeurent « un partenaire clé et essentiel de la RDC ».

En tant que partenaire clé, « la relation peut, de temps en temps, connaître des tangages », mais la relation reste toujours solide.

« Les Nations unies travaillent, à la demande de la RDC, en soutien en stratégie de développement  décidées par le gouvernement. Les Nations unies en RDC ce sont 23 institutions, allant de la MONUSCO jusqu’aux 22 agences spécialisées, programmes et fonds qui œuvrent dans ce pays en soutien aux efforts du gouvernement et du peuple congolais pour la poursuite du développent », a renseigné Mamadou Diallo.

Présente à la cérémonie, Pascaline Gberenguo, directrice au ministère des Affaires étrangères, qui représentait le ministre des Affaires étrangères a remercié les Nations unies pour le soutien qu’il vient d’apporter au compromis politique

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE