Le président angolais prend acte de l’accord politique du 18 octobre

0
58

Le président angolais a salué au sommet de Luanda de ce mercredi 26 octobre l’Accord politique du 18 octobre signé entre le gouvernement et une partie de l’Opposition.

« Je suis ravi, et je crois que c’est aussi une cause de célébration pour tous que notre réunion ait lieu juste une semaine après l’Accord signé entre le gouvernement de la RDC, certains partis de l’Opposition et les forces de la société civile, dans le sens que les élections présidentielles prévues pour la fin de cette année, qui n’auront lieu que le 29 avril 2018» a déclaré Édouardo Dos Santos.

«Les négociations ont culminé avec succès et dans l’intérêt des parties en cause» s’est félicité l’homme fort de Luanda notamment parce la SADC, la CIRGL et l’Union Africaine y ont joué un rôle déterminant.

Cet accord sert la paix selon le président angolais. « La création d’un gouvernement en RDC d’union nationale et de transition va mettre fin au climat de contestation et de déstabilisation qui a régné, et de préserver la paix et la stabilité, qui sont des conditions essentielles pour le fonctionnement normal d’un pays et des institutions …» a-t-il dit. D’après lui, l’Accord est équitable. Le président Kabila reste en fonction jusqu’à élection de son successeur en avril 2018. Un premier ministre issu de l’Opposition dirige un gouvernement d’union nationale. L’accord laisse une ouverture aux non-signataires. Voilà ce qui fait dire à Édouardo que c’est un bon accord. Cette position de soutien franc et massif de l’Accord va faire jaser. Elle va renforcer l’idée que l’UA est un syndicat des chefs d’État peu scrupuleux.

Alphonse Muderhwa

(Extraits discours ci-dessous)

dd1

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE