Le gouvernement de transition renvoyé au 17 novembre, selon le MP Patrick Kakwata

0
94
President Kabila looks on during signature ceremonies.

Le gouvernement n’est plus à attendre le 09 novembre. Il est renvoyé au 17 novembre 2016. Selon le député MP Patrick Kakwata, le délai court à dater du jour où le président Kabila a reçu le document.

Le débat est relancé. Le président du Mouvement des réformateurs libéraux est formel. On ne peut pas contraindre à celui qui doit appliquer l’accord à le respecter dès lors qu’il ne l’avait pas encore reçu, explique Kakwata. Pourtant, l’article 17 point  dudit accord  stipule clairement qu’ « il sera procédé dans les 21 jours de la signature du présent Accord, à la formation d’un nouveau gouvernement d’union nationale ».

Dans le camp Kabila, on donne l’explication suivante: le président Kabila doit intégrer et digérer le contenu de l’accord. Donc, le gouvernement ne pourra venir que 21 jours après le 24 octobre, date à laquelle le compromis politique lui a été remis par le facilitateur.

Pour lui, il n’y a rien qui bloque. « N’accusez pas la majorité gratuitement ». La signature a eu lieu le 18 octobre mais le chef de l’État, lui s’en tient uniquement à la date de sa saisine. « Celui qui a convoqué le dialogue, c’est lui. Cela veut dire qu’il faudra lui retourner l’accord pour qu’il lui soit aussi opposable ».

Patrick Kakwata affirme qu’il ne s’agit pas de mauvaise foi. Le Chef de l’État est aussi un acteur et il lui est reconnu cette qualité à partir du préambule. Cela suppose qu’il ne doit agir que sur base du document reçu. Le leader du MRL assure que le garant de la nation mettra en œuvre tous les mécanismes pour appliquer scrupuleusement l’Accord. Il n’y a pas de retard, assure-t-il. Le président du MRL passe ainsi un message important pour apaiser l’opinion et rassurer la classe politique que le chef de l’État va respecter ses engagements. La main sur le coeur, l’élu de Kolwezi assure qu’il n’a pas violé L’Accord et ne le violera jamais.

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE