Le général Kanyama interdit la circulation des motos-taxis après 18 heures

0
51

Voilà une nouvelle qui va faire jaser. Le général Célestin Kanyama, patron de la police de la ville de Kinshasa, vient d’interdire ce lundi 14 novembre la circulation des motos-taxis après 18 heures dans la ville de Kinshasa. Il a fait cette annonce au cours de la parade à laquelle des brigands lui ont été présentés. Les Wewas, chauffeurs de motos-taxis, vont apprécier cette interdiction.

Le général Célestin Kanyama, patron de la police de la ville de Kinshasa, vient d’interdire ce lundi 14 novembre la circulation des motos-taxis après 18 heures dans la ville de Kinshasa.
Il a fait cette annonce au cours de la parade de la police sur la place dit Triomphal à laquelle des brigands lui ont été présentés. C’est pour protéger les chauffeurs des taxis-motos, «Wewa», que le patron de la police justifie sa mesure. D’après lui, les Wewa sont assassinés par les brigand une fois la nuit tombée. À part les Wewa, plusieurs passagers des motos-taxis ont aussi fait l’objet des crimes odieux se défend Kanyama pour expliquer sa mesure. Les Wewa ne sont pas d’accord avec cette mesure. Ils souhaitent que l’heure de l’interdiction de circuler soit repoussée au moins à 22 heures. Ils disent s’en remettre au gouverneur de la ville André Kimbuta, qui suit des soins en Suisse.

En attendant Kanyama, alias esprit de mort, entend faire appliquer sa mesure.
Les Wewas, chauffeurs de motos-taxis, vont apprécier cette interdiction.
Les passagers aussi, eux qui utilisent la moto pour accéder à leur domicile notamment.

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE