Le fondateur de la ville de Chicago était un Noir. Son histoire…

0
59

Comme le dit si bien le journaliste Alain Foka dans son émision Archives d’Afrique, « un peuple sans histoire est un peuple sans âme ». Voici une autre révélation de l’histoire des Noirs qui pourra encore lever un tout petit peu le voile sur la place de cette Race au sein de l’humanité.

Il s’agit cette fois d’un très méconnu dans la communauté noire, du nom de Jean-Baptiste Pointe du Sable. Il est un Noir américain, mais issu d’une union mitigée entre un français et une haïtienne. Il est par conséquent fils d’esclave.

jean-baptiste

On n’est pas très sûr de son lieu encore moins de son année de naissance. Mais les chercheurs et biographes laissent penser qu’il serait né vers 1745 à Saint-Domingue, devenu plus tard Haïti.

Son père qui était donc un marchand français l’amène en France pour deux décennies. Vers 1765, il revient aux Amériques. Passant par le Mississipi, il s’installe au lieu qui deviendra l’Illinois.

jean-baptiste

Certaines sources affirment qu’en 1779, il crée un comptoir commercial près de la rivière Chicago. Son comptoir devient un pôle d’attraction et d’échanges, alors que la région était donnée pour inhospitalière à cause de son climat.

Jean-Baptiste s’installe donc dans ce désert, où il prêche tout seul la parole qui fondera plus tard la ville de Chicago. Il est le premier à s’y installer, et grâce à son comptoir et à toutes les activités qu’il y faisait, il a réussi à attirer de l’agglomération.

A cause de ses origines d’esclaves, de sa peau noire, il a longtemps été effacé de l’histoire du pays le plus puissant du monde. Ce n’est qu’en 1968 que Pointe du Sable est reconnu comme fondateur de la ville de Chicago. Et en 2009, il bénéficie d’un buste de bronze (image ci-dessus) à son image au centre de la ville.

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE