La police affirme avoir mis la main sur Bopoko, l’artificier de l’UDPS et cerveau moteur des événements de septembre

0
103

Si jamais cela se confirmait, c’est une grosse prise pour la police. Tant pis si le processus politique en prend un coup.
En effet, la police se félicite d’avoir arrêté Héritier Bopoko Lifuta alias Mokato, présenté par elle comme «artificier» de l’UDPS, en clair le cerveau moteur des événements sanglants du 19 et 20 septembre. C’est le porte-parole de la police le colonel Mwanamputu qui l’affirme dans un communiqué du samedi 5 novembre.
La police dit qu’il recherchait Bopoko, président des Forces du progrès et de défense de la jeunesse de l’UDPS. Pour la police, Bopoko est un personnage «dangereux». D’après elle, ce militant de l’UDPS qui avait commandité en septembre le pillage des armes et des munitions de guerre de plusieurs commissariats. La police lui reproche aussi d’avoir incendié des immeubles privés. D’autres griefs sont portés à la charge de Bopoko.
Cette affaire va encore compliquer l’apaisement tant souhaité entre la Majorité présidentielle et le Rassemblement.

(Ci-dessous le communiqué de la police)

Blessing group

Communication de la Police Nationale.

1. Tôt ce matin, les services de la Police Nationale ont réussi à mettre la main sur
Monsieur BOPOKO LIFULA héritier alias MOKATO, artificier de son état, président des forces du progrès et des défenses de la jeunesse de l’UDPS, personnage dangereux, recherché par la police pour avoir commandité le pillage des armes et munitions de guerre dans les nombreux Sous commissariats de police lors des Évènements sanglants des 19 et 20 sept dernier.
Auteurs présumés de plusieurs violations des droits humains, saccages, pillages et incendie des biens meubles et immeubles des particuliers dans un passé récent.

2. Un autre exploit et non de moindre à mettre dans l’actif de la police nationale, lors des opérations de bouclage effectuées le long de ports privés par la police fluviale, un bandit à main armée est tombé dans le filet de la police nationale au niveau du port Jugal , il s’agit de Monsieur Papy Ngdanda auprès de qui il a été saisi un revolver de type star lancer garni des 8 munitions de guerre.

3. Tous les deux délinquants après audition, seront déférés devant l’Officier du Ministère Public pour les poursuites en procédure de flagrance.

4. tout attroupement plus de 10 personnes est dispersé d’initiative par la Police.

5. la situation sur terrain jusque-là demeure calme, il n y a rien à signaler, sauf imprévu.

6. En venant au service nous avons aperçu des jeunes gens en train de jouer au football sur l’espace compris entre l’avenue de l’enseignement et le stade des martyrs étant entendu que le samedi est une journée consacrée au sport. Des sources concordantes on a appris que toutes ces rencontres sportives programmées , se dérouleront jusque tard dans la soirée ,

7. jusque là , les éléments de la Police sont entrain de gérer les opérations de maintien de l’ordre public avec professionnalisme. Pas de blessés, pas de morts .

Fait à Kinshasa , le 05 Novembre 2016
Col Mwanamputu
Porte-parole de la Police Nationale Congolaise. ( rtct )

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE