Kasumbalesa: 2 personnes tuées et 14 agressées en 11 jours

0
26
Une vue de Kasumbalesa (archives). Photo skyscrapercity.com

L’Organisation non gouvernementale la Voix des opprimés dénonce la recrudescence de l’insécurité dans la cité frontalière de Kasumbalesa (Haut-Katanga).  Selon elle, en 11 jours, 14 personnes ont été agressées, deux tuées par balles, 3 blessées ainsi que 4 femmes violées par des bandits armés.

John Gowel Mwadianvita, président de cette ONG, propose une présence accrue des policiers ainsi que le rétablissement permanent de l’électricité dans cette cité.

« Nous demandons à ce que le nombre des policiers soit renforcé et qu’on puisse aussi implanter des commissariats dans chaque quartier de Kasumbalesa. Que la police puisse mettre un numéro vert à la disposition de la population par lequel on peut commencer à la contacter à chaque fois que le besoin se présente », propose John Gowel Mwadianvita.

Les autorités administratives et policières de Kasumbalesa, contactées par Radio Okapi, n’ont pas voulu s’exprimer à ce sujet. Mais le commissaire provincial de la police du Haut Katanga  affirme que la police  multiplie des efforts pour  traquer ces bandits qui proviennent très souvent d’autres provinces.  Le général Jean Bosco Galenga demande à la population de dénoncer ces bandits.

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE