Kasaï-Oriental : le secrétaire interfédéral de l’UNC démissionne

0
74

Le secrétaire interfédéral de l’Union pour la nation congolaise (UNC) au Kasaï-Oriental, Alidor Numbi, a démissionné de son poste, lundi 10 octobre. Il estime que la participation active de son président au dialogue national indique clairement que son parti a basculé dans la majorité présidentielle (MP).

«Nous regrettons du fait que la hiérarchie de notre parti politique ait raté l’opportunité de faire une bonne lecture des enjeux politiques actuels. Nous étions ensemble il y a peu au sein du Rassemblement. Tout d’un coup, nous n’avons pas compris le virage qu’a pris notre président pour se retrouver dans ce dialogue», a affirmé le député provincial du Kasaï-Oriental, Alidor Numbi.

Selon lui, les événements des 19 et 20 septembre derniers ont démontré que la population ne veut pas de ce dialogue qu’il qualifie d’ «exclusif».

«A voir le contenu du projet de l’accord du dialogue, ça saute aux yeux que les participants veulent accorder au chef de l’Etat actuel le moratoire d’une année ou de 504 jours. Le peuple ne veut pas de ça», a ajouté Alidor Numbi.

Le député provincial du Kasaï-Oriental fustige aussi un déficit de communication entre la direction et la base de l’UNC.

«Dans la ville de Kinshasa, le président Tshisekedi tient des meetings et le président Kamerhe n’a jamais tenu des meetings. Vous voulez être leader mais vous n’êtes pas reconnu dans la capitale», s’est-il étonné.

Après la démission du secrétaire interfédéral, les cadres de l’UNC au Kasaï-Oriental, ont publié un communiqué dans lequel ils affirment continuer à faire confiance à Vital Kamerhe.

Alidor Numbi démissionne de l’UNC, un mois après Jean-Bertrand Ewanga et André-Claudel Lubaya, respectivement secrétaire général et premier secrétaire général-adjoint.

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE