Japon: Le pet d’un patient accusé d’avoir mis le feu pendant l’opération

0
55

Le centre médical de Tokyo est à la une. Pour la simple raison, il semble que le pet d’une patiente ait mis le feu à une partie de son corps pendant une opération en avril dernier, selon un rapport publié par la Tokyo Medical University.

 Les chirurgiens étaient en train de diriger un laser près du col de l’utérus de la patiente,d’une trentaine d’années, et le contact entre le pet et le laser a déclenché un feu.

Tous les équipements fonctionnaient normalement, conduisant un panel à conclure que le gaz lâché par la femme allumait le laser. «Lorsque les gaz intestinaux de la patiente se sont introduits dans la chambre d’opération, le contact avec l’irradiation du laser a mis le feu, même les draps chirurgicaux ont pris feu», a expliqué le rapport.

Le feu résultant a brûlé une grande partie du corps de la patiente, bien qu’aucun détail ne soit fourni sur son état. « Cela arrive », écrit un commentateur chez Reddit qui dit qu’il est un assistant chirurgien. “Ce n’est pas la première fois, non plus”.

Le Washington Post explique que c’est le méthane et l’hydrogène dans le gaz d’une personne qui le rend potentiellement inflammable, même si «il est difficile vraiment d’exagérer la minuscule chance que cette fonction corporelle normale cause un problème. (Un joueur de football a été match à cause de son gaz qu’il a lâché.)

 

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE