Ituri : les jeunes de Mahagi cassent le poste de péage du FONER

0
41
Station de péage sur la route Lubumbashi-Kasumbalesa. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

Les habitants de Mahagi au nord de Bunia (Ituri) ont cassé, depuis jeudi 6 octobre, la barrière placée au poste de péage du Fonds national d’entretien routier (FONER), sur la route nationale numéro 27.

La société civile de l’Ituri avait donné un ultimatum de trois jours au FONER pour exiger le début des travaux de réhabilitation de ce tronçon qui part de Komanda à Goli.

Des témoins rapportent que des centaines de jeunes venus de plusieurs quartiers de Mahagi ont emporté tous les mobiliers qui servaient au péage pour les remettre à l’administrateur du territoire de Mahagi.

Le coordonnateur de la société locale, Me Degaul Pakanyeu, trouve inconcevable que les services étatiques continuent à percevoir des taxes sur une route non réhabilitée, malgré les revendications à répétition de la population. Une position soutenue par le député national Dieudonné Upira, élu de Mahagi.

De son côté, le vice-gouverneur de province de l’Ituri, Pacifique Ketha, regrette que la société civile locale n’ait pas calmé les manifestants. Car, dit-il, cette structure citoyenne est informé qu’il y a des démarches pour que la compagnie congolaise «Congo espoir» débute les travaux de réhabilitation des routes à partir de Mahagi.

Au même moment, indique M. Ketha, l’entreprise chinoise Zengwei se prépare à démarrer les travaux  à partir de Iga barrière, en territoire de Djugu.

Après que le directeur du FONER dans l’ex-Province Orientale, Jimy Mayalibo ait affirmé la semaine dernière que son entreprise a déboursé 39 000 000 de dollars américains pour financer ces travaux, la population locale dit n’avoir rien constaté sur le terrain.

RO

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE