Emmanuel Ramazani Shadari : « L’accord de la cité de l’UA respecte la Constitution du premier au dernier chapitre »

0
25

L’accord politique conclu à l’issue du dialogue  continue à alimenter les débats. Si du côté du Rassemblement des forces politiques et sociales acquises au changement l’on rejette catégoriquement cet accord, à la Majorité présidentielle, par contre, l’on se félicite de la signature de ce document que d’aucuns qualifient d’ « accord historique ».

Et pour le député national et secrétaire général adjoint du Parti du peuple pour la reconstruction et la démocratie (PPRD), Emmanuel Ramazani Shadari, cet accord a respecté la Constitution de la RDC du premier au dernier chapitre.

Dans une intervention le samedi 22 octobre sur Top Congo FM (une radio émettant depuis Kinshasa), Emmanuel Ramazani Shadari a déclaré que l’accord reste ouvert à tous les autres acteurs qui voudront y adhérer.

Cet élu de la province du Maniema a fustigé, par la même occasion, la position de l’église catholique qui appelle à l’organisation d’un autre dialogue beaucoup plus inclusif.

« L’église catholique doit rester au milieu du village. Elle doit ainsi cesser de se comporter comme un autre parti politique de l’opposition. Nous avons été au dialogue avec un représentant de l’église catholique en la personne de l’abbé Donatien Shole. En lieu et place de travailler pour l’inclusivité, il a préféré se retirer. En s’excluant, il n’a pas travaillé pour l’exclusivité du dialogue. L’accord signé par les parties prenantes n’est pas resté fermé. Il reste ouvert à tous les autres signataires qui viendront après. Ceux-là qui comprendront l’importance de cet accord. Nulle part dans cet accord on a violé un seul article de la Constitution. Nous avons respecté la Constitution de l’article premier jusqu’au dernier. En signant cet accord, nous avons balisé le chemin des élections », a-t-il déclaré.

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE