Elle poignarde son bébé de 2 mois pour l’épargner du cauchemar vécu en Syrie

0
40

Une nourrisson âgée seulement de deux mois a été poignardée par sa propre mère, qui a ensuite tenté de se suicider, pour selon elle, abréger leur vie misérable qui découle de la situation actuelle qui sévit en Syrie.

La mère traumatisée était déjà en deuil suite à la mort de son mari et ses deux fils, quand elle a décidé d’en finir une bonne fois pour toute. La petite a été poignardée dans l’estomac mais a survécu, tandis que sa mère a été traitée suite à ses blessures avant d’être arrêtée plus tard.

Les médecins disent que le cas de cette femme fait partie des dix tentatives de suicide enregistrées cette dernière  quinzaine de la part de plusieurs mères « englouties par la culpabilité » de ne plus pouvoir protéger leurs enfants.syrie

La représentante de l’UNICEF en Syrie Hanaa Singer, avec des larmes, a révélé le cas du bébé et énoncé l’horrible réalité rencontrée par 250.000 habitants d’Alep.

Voici sa déclaration:

La mère a dit que tuer son bébé et l’envoyer au ciel était mieux que l’enfer qu’ils vivent.
C’est une dépression nerveuse. Je ne peux pas en parler sans pleurer, sans être très émotive.
Je me suis rendue dans la salle des enfants, au niveau de l’incubateur, et ce médecin a mis cette magnifique fille dans mes mains, elle était âgée de deux mois seulement.
Elle avait une blessure au ventre parce que sa mère l’avait poignardée quelques semaines après la naissance.
La famille avait été déplacée cinq fois en trois ans, elle a récemment perdu ses deux fils et son mari dans la guerre et à la fin elle ne pouvait plus faire face à ces souffrances.
Mais en tenant le bébé, cela m’a montré la puissance de la résilience, la puissance de la vie. Cela montre que la puissance de la vie bat toujours la cruauté. Il y a toujours de l’espoir, c’est beau, magnifique. Le bébé est entrain de guérir et survivra très bien. Les médecins ont effectué un miracle.

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE