Dialogue: l’accord politique adopté «par acclamation»

0
62

Les parties prenantes au dialogue national à kinshasa ont adopté lundi 17 octobre « par acclamation » l’accord politique pour l’organisation des prochaines élections en RDC.

Dans cet accord, indique un communiqué du facilitateur Edem Kodjo, les parties prenantes au forum se sont mis d’accord « de préparer et d’organiser les élections présidentielle, législatives et provinciales dans un délai de 6 mois dès la convocation des scrutins le 30 octobre 2017 ».

La plénière du dialogue a confirmé que le prochain Premier ministre sera issu de l’opposition. L’actuel chef de l’Etat Joseph Kabila va continuer à exercer ses fonctions après le 19 décembre 2016, jusqu’à l’installation effective d’un nouveau président élu de la République.

« L’accord politique comporte 12 chapitres repartis en 25 articles. Ces articles traitent notamment du fichier électoral, du calendrier électoral, de la sécurisation du processus électoral, des personnes et des biens, du budget des élections des institutions ainsi que des mesures de confiance et de la composition du comité de suivi de l’accord issu du dialogue », note le même communiqué.

Ce comité de suivi de la mise en œuvre de l’accord politique sera composé de 7 représentants de la majorité, 7 représentants de l’opposition et 4 de la société civile.

Précisons que le sort de Joseph Kabila n’est clairement pas défini alors que cela constituait l’une des conditions préalables de l’opposition participante au dialogue.

Cet accord doit être signé ce mardi 18 octobre, marquant la fin du dialogue ouvert le 1er septembre dernier.

Il a été convoqué par le chef de l’Etat Joseph Kabila Kabange- dont le deuxième et dernier mandat s’achève le 19 décembre- pour permettre la tenue d’élections ” transparente” , ” crédibles ” et ” apaisées “.

L’élection de son successeur ne sera pas organisée cette année comme prévu. La commission électorale qui avait annoncé qu’elle ne pouvait pas organiser d’élections cette année a obtenu de la Cour constitutionnelle le droit de publier un nouveau calendrier électoral.

RO/ Actukin

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE