Devant la dérive dictatoriale et la restriction de l’espace démocratique à Kinshasa,rdc : vers des sanctions ciblées de l’UE !

0
46

La proposition qui vient de l’eurodéputée socialiste Marie Arena sera débattue au Parlement européen le 12 décembre 2016, soit à sept jours de la fin constitutionnelle du second et dernier mandat de Joseph Kabila à la tête du pays.

Une restriction inquiétante de l’espace démocratique est observée en République Démocratique du Congo où l’Opposition et la société civile n’ont plus le droit de manifester même pacifiquement.

Ce, depuis la répression sanglante par la police des manifestations pacifiques organisées le 19 et le 20 septembre 2016 par le rassemblement des Forces politiques et sociales acquises au changement.

Comme si cela ne suffisait pour compromettre tant d’efforts faits pour asseoir la démocratie dans ce vaste pays au coeurde l’Afrique, la coupure du signal de Radio France Internationale (RFI) à Kinshasa, sur instruction des autorités de Kinshasa, vient conforter les inquiétudes des partenaires traditionnels de la RDC face à ce qu’ils considèrent déjà comme une dérive dangereuse et dictatoriale.

Du coup, après le constat encore fait récemment par la délégation du Conseil de Sécurité de l’ONU, l’idée d’envisager des sanctions ciblées contre les autorités congolaises est de plus en plus envisagée au sein de l’Union européenne dont le Parlement devra se prononcer à ce sujet le 12 décembre prochain à Strasbourg.

La proposition de sanctions ciblées est soutenue à bras-le corps par l’eurodéputée Marie Arena qui ne manquera de revenir à la charge le 12 décembre prochain à Strasbourg pour réclamer l’adoption d’une résolution pour des sanctions ciblées contre certains membres du » clan » Joseph Kabila. Surtout après la répression sanglante et à balles réelles qui a entouré la manifestation organisée par l’Opposition le 19 septembre dernier à Kinshasa.

Pour rappel, l’idée de sanctions ciblées de l’Union européenne contre la RDC avait germé lors d’une conférence de presse co-animée le 27 janvier2016 à Bruxelles par l’eurodéputée Marie Arena, aux lendemains de la répression des manifestations organisées pendant trois jours par l’Opposition contre les tentatives du pouvoir de réviser la Constitution pour permettre à Joseph Kabila de briguer un troisième mandat.

Convaincus que l’année 2016 est une année de tous les enjeux, des parlementaires européens tentent de tomber d’accord sur la rédaction de résolutions à faire adopter à Strasbourg, pour décourager tout aventurisme des dirigeants actuels de la RDC et les amener à respecter la Constitution qui interdit à l’actuel chef de l’Etat de briguer un troisième mandat.

Ainsi, alors que la tension ne cesse de monter à Kinshasa à l’approche de la fin constitutionnelle du second et dernier mandat de Joseph Kabila, les Congolais auront aussi l’oreille collée à leurs transistors pour suivre à travers RFI/Brazzaville, BBC Afrique, Radio Vatican, et la Voix de l’Amérique, les sanctions qui seront prises à l’endroit de ceux qui cherchent à s’accrocher au pouvoir en violation de la Constitution.

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE