Des fonctionnaires arrêtés pour implication dans l’exploitation illégale des minerais à Shabunda

0
41

La société civile de Shabunda (Sud-Kivu) se réjouit de l’arrestation depuis le samedi 1er octobre, de trois fonctionnaires impliqués dans les allégations d’exploitation illégale des minerais dans la rivière Ulindi à Shabunda. Une arrestation qui fait suite à une enquête initiée par le gouvernement provincial depuis le mois d’août dernier. Il s’agit de l’ancien ministre provincial des Mines du Sud-Kivu, le chef de la division provinciale des mines et le directeur provincial de SAESCAM, un organe technique du gouvernement provincial attaché au ministère provincial des mines.

Selon le président du SAESCAM, Joseph Mpeseni qui intervenait sur les ondes de Radio Okapi, ces fonctionnaires arrêtés sont soupçonnés d’être impliqués dans l’exploitation illégale d’or avec une société chinoise.

Au mois de juillet, Global Witness a accusé des groupes armés du territoire de Shabunda d’avoir extorqué, pendant près de deux ans, en complicité avec certaines autorités provinciales, des exploitants locaux d’or de la rivière Ulindi au profit d’une société chinoise.

Selon les calculs de Global Witness, plus d’une tonne d’or s’est évaporé de Shabunda par an, équivalant à 38 millions de dollars américains au prix international. Global Witness affirme que le produit de ces minerais finance les groupes armés qui sèment la terreur depuis une décennie dans la région. Selon le rapport de cette ONG internationale, aucun impôt local n’a été payé par les propriétaires de ces colis.

Aussi paradoxal que cela puisse paraitre, les fonctionnaires qui sont censés faire appliquer la loi sont les premiers à enfreindre cette même loi.

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE