Des cultes d’action de grâce en mémoire des victimes des émeutes de Kinshasa

0
44

Le gouvernement provincial de Kinshasa a organisé, vendredi 7 octobre, des messes d’action de grâce en mémoire des victimes des émeutes des 19 et 20 septembre derniers. Des violences qui avaient fait entre trente-deux et une centaine de morts, selon les sources. La manifestation de l’opposition contre la non-convocation de l’électorat pour le scrutin présidentiel avait vite dérapé.

A l’initiative du gouvernement Kimbuta, des cultes d’action de grâce se sont déroulés normalement en la Cathédrale protestante du centenaire, au Centre d’accueil kimbanguiste et au siège de la Communauté islamique en présence des autorités de la ville.

Mais les familles des victimes étaient peu nombreuses à ces cultes comme à la cathédrale protestante du centenaire ou le culte s’est déroulé autour de 10 heures. A part les célébrants, seuls des journalistes et la délégation du gouvernement provincial était présente lors de cet office religieux.

«Le sentiment qui me traverse est celui de regret et surtout de compassion en l’endroit des familles éprouvées. Je ne veux pas qu’il y ait des morts dans la ville de Kinshasa. Il faut prendre toutes les dispositions pour qu’il n’y ait pas de morts», a souligné le ministre provincial de l’Intérieur de Kinshasa, Emmanuel Akweti.
Au centre d’accueil Kimbanguiste, l’ambiance musicale a été au rendez-vous en présence d’une délégation du gouvernement provincial de Kinshasa conduite par le vice-gouverneur ainsi que des fidèles Kimbanguistes.

Plusieurs bâtiments et commerces avaient été pillés et incendiés au cours des manifestations des 19 et 20. Cent trente-huit personnes arrêtées pendant ces émeutes ont déjà été jugées en procédure de flagrance.

Trente-huit personnes ont été acquittées alors que cent autres ont été condamnées à des peines allant de 45 jours à 25 ans de prison.

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE