« Contrôler une partie de Beni », les ADF révèlent pour la première fois leurs revendications

0
98

13 otages ont été libérés par les FARDC ce week-end dans l’Est du pays. À travers eux, les rebelles ont adressé pour la première fois leurs revendication aux autorités congolaises.

« Nous avons été accepté par le gouvernement congolais et nous avons le contrôle sur une partie du territoire de Beni depuis les années 1990« , ont dit ces otages aux autorités de Beni leur transmettant ce message de la part des ADF.

« Depuis un temps l’armée congolaise a lancé des offensives contre nos bastions et les a contrôlé. Cette traque a bénéficié d’un apport important de la population locale, qui dénonçait aux troupes congolaises nos positions. Voilà ce qui explique notre hostilité sur les populations« , ont poursuivi les personnes libérées.

Les rebelles ont indiqué que l’arrêt de massacres sur les civils sera consécutif à la reconnaissance de ce droit de contrôle d’une partie du territoire par la rébellion ADF pour préparer l’accomplissement de leur plan qui est la conquête du pouvoir en Ouganda.

Commentaires

commentaires