Brouillage du signal de Radio Okapi: Thomas Luhaka se disculpe

0
26

Le Ministre congolais des Postes, télécommunications, nouvelles technologies de l’information et de la communication (PTNIC) annonce avoir « saisi » l’autorité de régulation concernant le brouillage du signal de la radio Onusienne à Kinshasa durant la manifestation avortée de l’opposition.

Thomas Luhaka, Ministre congolais des PTNIC affirme avoir été « saisi »  au sujet du brouillage de la fréquence de Radio Okapi à Kinshasa, rapporte la radio onusienne sur son site internet. A son tour, explique le Ministre Luhaka, il a « saisi » l’Autorité de régulation des postes et télécommunications du Congo (ARPTC) qui, selon lui, est habilitée à résoudre ce problème.

La fréquence de Radio Okapi, parrainée par la Mission de l’ONU en RDC est restée brouillée à Kinshasa depuis samedi dans la matinée durant la manifestation des opposants du Rassemblement, réprimée par les forces de l’ordre.  Celle de Radio France Internationale (RFI) est également restée coupée. Jusque dans la mi-journée ce dimanche, les deux radios n’émettaient toujours pas dans la capitale congolaise.

« Nous trouvons dommage qu’une radio comme Radio Okapi, qui est au service du peuple congolais, soit brouillée. (…) Et nous déplorons aussi le fait que le signal de Radio France Internationale, qui émet sur Kinshasa, ait également été coupé », a déclaré le porte-parole de la Mission de l’ONU au Congo Charles Bambara sur Rfi.Fr. Les autorités congolaises n’ont fourni aucune explication à ces perturbations.

Le bureau conjoint des Nations unies aux droits de l’homme en RDC a fait savoir, depuis son compte Twitter que la coupure de fréquence de Radio Okapi et RFI était contraire à la déclaration universelle des droits de l’homme.

 

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE