Après Tshibala, l’AR exige la libération d’autres prisonniers politiques

0
18

La libération de Bruno Tshibala, Secrétaire général adjoint de l’Union pour la Démocratie  et le Progrès Social (UDPS) et porte-parole du Président du Conseil des Sages du Rassemblement, est saluée par l’Alternance pour la République (A.R.). Cette plateforme
membre du Rassemblement considère cette relaxation comme une première étape de la prise en compte, par le pouvoir en place, des appels à la décrispation du climat politique en République Démocratique du Congo.

Dans un communiqué signé par son président, Delly Sesanga, l’Alternance pour la République appelle à la libération d’autres prisonniers politiques et d’opinions, parmi lesquels se trouvent ses affiliés, notamment le bâtonnier Jean-Claude Muyambo , Moïse Moni Della,etc.

Compte tenu du climat politique qui prévaut au pays, de l’escalade de la violence qui profile à l’horizon et de la tension qui ne cesse de monter au sein de la population à l’approche de la date de la fin du second et dernier mandat du président Kabila, l’Alternance pour la République exhorte les hommes au pouvoir à multiplier les signes
d’apaisement, en faisant cesser les menaces et harcèlements contre son candidat à l’élection présidentielle, Moïse Katumbi Chapwe.  Elle souhaite l’aménagement d’un environnement politique qui facilite et encourage le retour de tous les exilés politiques dans leur mère patrie, la République Démocratique du Congo.

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE