Alphonse Ntumba Luaba se retourne contre Joseph Kabila

0
378

Difficile de se résoudre qu’ Alphonse Ntumba Luaba a tourné casaque. Il a pris ses distances avec la Majorité présidentielle et son autorité morale Joseph Kabila. Le diplomate qui a servi pendant longtemps le régime et surtout le président Kabila, a décidé de se rapprocher du Rassemblement même s’il revendique être de la société civile.

L’ancien Secrétaire exécutif de la CIRGL (Conférence Internationale de la Région des Grands-Lacs) justifie sa démarche pour faire respecter la constitution. A peine son mandat terminé à la tête de la CIRGL, le professeur de droit qui a tourné le dos à Joseph Kabila se dit engagé pour l’éclosion d’un état de droit en RDC. Désormais, il emprunte le langage dur et musclé du Rassemblement pour exprimer sa désapprobation vis-à-vis du régime Kabila. Ntumba Luaba est devenu tranchant. Dans ses différents posts sur les réseaux sociaux, il exige le respect de la constitution.

Tout récemment, il a rendu visite à Tshisekedi qu’il considère comme un combattant de la démocratie et un grand frère. Il a posé, d’ailleurs, avec le sphinx de Limete pour bien marquer sa rupture avec la Majorité présidentielle. Tout sourire, Alphonse Ntumba Luaba ne mâche plus les mots pour critiquer le gouvernement. Il s’est dit soucieux du respect de l’état de droit, de la démocratie, des droits de l’homme et de la constitution.

L’ancien ministre des Droits humains rappelle que « les hommes passent mais les institutions restent ». Cette énième défection d’un cadre de la mouvance présidentielle n’est pas du goût de la Majorité présidentielle.«C’est comme ça qu’il remercie son maître de qui il a tout eu», se plaint un haut cadre de la Majorité présidentielle. Droit dans ses bottes, Ntumba Luaba insiste: « Mettons en place un état de droit fort, des institutions fortes, et que tout le monde s’y soumette ».

Des esprits lucides s’interrogent quand même sur le fait que tous les diplomates congolais qui travaillaient dans le dossier M23 ou dans le processus de pacification de la Région des Grands-Lacs, ont basculé dans l’opposition radicale ou mieux dans le Rassemblement.

Après Françoiss Mwamba, le coordonnateur du Mécanisme national de suivi de l’accord cadre d’Addis-Abeba, Ntumba Luaba qui prétend être une personnalité de la société civile sans appartenance à un quelconque parti politique, semble bien sur la voie de rejoindre le Rassemblement. Il est opposé catégoriquement au glissement et à un troisième mandat.
Les temps sont vraiment durs à la Kabilie.
À qui le prochain tour?

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE