TRUMP – CLINTON : LE DUEL QUI AFFECTE AUSSI LES CONGOLAIS

0
25

C’est aujourd’hui mardi 8 novembre que prend fin le suspense sur le pugilat électoral américain entre l’ancienne Secrétaire d’Etat de Barack Obama, la démocrate HiIlary Clinton et le milliardaire républicain Donald Trump. Ce challenge affecte aussi les Congolais de tout horizon. Il y a de quoi.

D’une manière générale, il s’agit de l’élection de l’homme ou de la femme à la tête de l’Etat le plus puissant du monde. Le scrutin permettra de désigner le commandant en chef de la première armée du monde, celle qui est en mesure d’imposer le cours des événements, par la magie du rapport des forces aux quatre coins de la planète. Ce qui fait de Washington la capitale du monde.
On peut donner en illustration en ce qui concerne la force, des bombes de 10 tonnes d’explosifs que ne peut transputer que les géants B-52 et qu’aucun autre pays du monde ne possède.

ENJEUX

Le Président américain, c’est aussi l’homme ou la femme qui est à la tête de la première économie du monde avec un PIB en centaines de milliers de milliards US. Ce qui fait de Bretton Woods, la capitale financière du monde. D’où, l’intérêt du monde entier à la présidentielle américaine.
En ce qui concerne plus particulièrement la RDC, depuis la nuit des temps, la politique des USA a toujours un impact sur la stabilité de ce pays d’importance capitale sur le plan de la géostratégie. C’était le cas pendant la Ière République, la IIème, la transition sous Mobutu, Kabila-père et Kabila-fils, et l’avènement de la IIIème République en cours.

L’INFLUENCE AMERICAINE EN RDC

On peut épingler un fait marquant pendant la Ière République, la fin de la sécession katangaise de Moïse Tchombe Kapend grâce à l’appui en logistique, bombardiers et transporteurs de troupes, en moyens opérationnels conséquents, dotés par Washington par le Président Kennedy à la MONUC (Mission de l’ONU au Congo).
Par la suite, c’est l’Empire du Sud-Kasaï de Mulopwe Kalonji Ditunga qui est tombé de lui-même comme un chateau des cartes par l’effet-domino du déclin de l’Etat du Katanga.
Le Congo a pu retrouver son unité perdue par cet appui de l’Oncle Sam.
Pendant la IIème République du Maréchal Mobutu, à l’époque de la guerre froide, les USA ont mis tous les moyens en œuvre pour empêcher le Zaïre de tomber dans le giron soviétique avec à la clé un régime marxiste-léniniste. Plus généralement, l’Amérique a utilisé Mobutu comme rempart contre l’avancée de son ennemi soviétique d’alors en Afrique. C’était cela la traduction tropicale de la Guerre froide.

Pendant la Transition, ce sont les Américains qui ont continué à faire pression sur Mobutu pour qu’il démocratise le pays. Ils sont à la base de sa chute afin de conduire les Congolais au changement. Par rapport au régime de Kabila père et fils à ce jour, Washington contribue à la stabilité du pays par ses contributions substantielles à la MONUSCO (70%). Washington a encore un grand rôle à jouer pour la stabilité de cette région des Grands lacs.

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE