TFM: le gouvernement approuve le rachat des parts de Freeport par China Molybdenum…

0
39

Le ministre des mines de la RD Congo, Martin Kabwelulu, a déclaré jeudi que le gouvernement « salue et soutient » l’offre d’achat des 56% de participation de Freeport Mc Moran, dans le projet de cuivre Tenke Fungurume, effectuée par China Molybdenum. Cette déclaration intervient alors que Gécamines, compagnie appartenant à l’Etat et également actionnaire dans le projet, a émis des objections concernant la transaction, portant même l’affaire devant la justice internationale.

Malgré ce soutien affirmé, M. Kabwelulu a souligné que la transaction de 2,65 milliards $, convenue en mai dernier, doit respecter les droits de Gécamines qui détient 20% dans le projet. « Le gouvernement est favorable à la conclusion de la vente… mais avec le respect des droits de Gécamines, afin de permettre au pays de construire un partenariat à long terme, gagnant-gagnant avec cette société chinoise. », déclare-t-il.

Commentant cette déclaration, Jacques Kamenga, le directeur général intérimaire de Gécamines, a indiqué à Reuters qu’il saluait la demande de respect des droits de la compagnie, formulée par M. Kabwelulu. « Il va sans dire que si China Molybdenum, Freeport et Lundin demandent à Gécamines d’abandonner son droit de préemption et d’approuver la transaction, des discussions commerciales appropriées entre toutes les parties doivent avoir lieu ».

Ces propos assez surprenants, s’ils peuvent être perçus comme une perche tendue pour un dénouement rapide de cette affaire, vont à l’encontre des dernières sorties des dirigeants de Gécamines. Ceux-ci, après avoir déclaré détenir un droit de première offre, à l’instar de Lundin, laquelle déclaration a été rejetée par Freeport, ont récemment indiqué avoir soumis une offre pour acquérir la participation de Freeport en lieu et place de China Molybdenum.

Par ailleurs, rappelons que le délai accordé à la multinationale Lundin, par Freeport, pour exercer son droit de préemption, a été pour la énième fois reporté, cette fois au 15 novembre.

Le projet Tenke Fungurume porte sur un des plus grands gisements de cuivre et de cobalt au monde, dans des concessions contiguës couvrant plus de 1 500km² au Katanga.

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE