RDC : les propos de Jean-Marc Ayrault jugés « inappropriés »

0
38
antoine-boyamba

Les propos du ministre français des Affaires étrangères, Jean-Marc Ayrault, sont inappropriés, a déclaré mardi 4 octobre le vice-ministre congolais des Congolais de l’étranger Antoine Boyamba qui recevait dans l’après-midi l’ambassadeur de France en RDC pour lui signifier l’indignation du gouvernement congolais.

Invité sur TV5 lundi, Jean-Marc Ayrault a exhorté le président Joseph Kabila à respecter la constitution et à ne pas se représenter, affirmant ne pas être opposé à d’éventuelles sanctions contre des responsables congolais. Des propos qui n’ont pas plu aux dirigeants congolais.

«La France a toujours était aux cotés de la RDC, et j’ai tenu à dire à monsieur l’ambassadeur, que quel que soit le problème, ce n’est pas sur le plateau de télévision que cela se règle. Il serait mieux que les voies habituelles soient utilisées», a affirmé Antoine Boyamba à Radio Okapi.

Il a estimé que sur les plans du fond et de la forme, les propos de Jean-Marc Ayrault étaient condamnables.

«Dans le fond, ce que nous avons dit à monsieur l’ambassadeur est qu’il y a un dialogue actuellement en RDC, que la France soutient », a indiqué le diplomate congolais, soulignant que « le président de la république n’a jamais fait une déclaration selon laquelle, il voulait faire un troisième mandat ».

«Ce ne sont que des procès d’intention que nous ne pouvons jamais accepter. La France est un Etat responsable. Elle ne doit pas faire comme les gens de la rue qui parlent d’un troisième mandat, alors que ce n’est pas le cas au moment où nous sommes en train de parler», a précisé Antoine Boyamba.

Peu avant lui, le porte-parole du gouvernement, Lambert Mende avait dénoncé la « sollicitude suspecte » du chef de la diplomatie française accusant la France de vouloir appliquer la politique qui a créé « le chaos en Libye ».

RO

Commentaires

commentaires