Présidentielle 2016: la CASE demande à la CENI de se prononcer

0
31

L’ONG Commission africaine pour la supervision des élections (CASE) demande à la Commission électorale nationale indépendante (CENI) de se prononcer sur la convocation ou non de l’électorat de la prochaine présidentielle conformément à la constitution de la RDC.

Le vice-président de cette structure, André Kyomba Djibwe, a fait cette demande, à travers une déclaration dont une copie est parvenue vendredi 16 septembre à Radio Okapi:

«C’est une obligation constitutionnelle. Même dans une matinée politique animée par lui-même le président de la CENI au Palais du peuple, les partis politiques lui avaient demandé de se prononcer. Le président de la CENI leur avait dit de l’observer le 19 [septembre] ce que serait son comportement. C’est ainsi que la CASE lui demande de se prononcer par rapport à cette obligation constitutionnelle et par rapport à un consensus qui a été tiré par les gens qui sont au dialogue.»
A l’occasion, André Kyomba Djibwe a invité les participants au dialogue politique à éviter des combines individuelles et à privilégier la défense de l’intérêt général du peuple congolais.

Le vice-président de la CASE estime que le groupe de soutien à la facilitation devrait mesurer les conséquences de tout accord politique sur le processus électoral, qui n’inclut pas le Rassemblement de l’opposition.

Il demande également au groupe de soutien à la facilitation de prendre en compte la contestation d’une autre frange de l’opposition qui ne participe pas au dialogue.

André Kyomba estime par ailleurs que la CENI doit maintenant assurer l’opinion tant nationale qu’internationale sur le genre de sa logistique et de ses finances, qui lui permettra d’organiser les élections dans les dix mois à venir.

Le président de la CENI, Corneille Nangaa a affirmé, il y a quelques jours à l’issue d’une rencontre avec le sous-secrétaire général de l’ONU aux opérations de maintien de la paix, Atul Khare, sa volonté de publier le calendrier électoral après le dialogue.

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE