Meeting: le vice-gouverneur de Kinshasa Bafiba en appelle «au sens élevé de responsabilité de l’UDPS»

0
74

La ville de Kinshasa maintient son interdiction faite à tous les partis politiques de tenir de manifestations publiques. Clément Bafiba, vice-gouverneur de la ville de Kinshasa, s’en réfère à une décision du gouvernement provincial prise au lendemain de la marche du 19 septembre. Il en appelle au sens élevé de responsabilité de l’UDPS pour faire respecter cette décision. Pour rappel, l’UDPS tiendra un meeting le 5 novembre à la place «Triomphal». Elle en a informé l’autorité urbaine. La police a prévenu qu’elle prendra toutes les dispositions pour empêcher ce rassemblement. Les activistes des droits de l’homme, notamment Jean Claude Katende de l’Asadho, estiment que la mesure du gouvernement provincial est liberticide. Même pendant l’état de siège ou d’urgence les atteintes aux libertés individuelles et collectives sont encadrées par le Parlement et sont limitées dans le temps: 30 jours maximum, renouvelable.

(Lire ci-dessous la lettre du vice gouverneur Clément Bafiba au secrétaire général de l’UDPS Jean-Marc Kabund)

kabui

 

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE