L’UNC fustige Tshisekedi et se dit « prête » à claquer la porte du Dialogue

0
270
mayo

Président de l’interfédéral de l’Union pour la Nation Congolaise pour la ville-province de Kinshasa, Jean-Baudouin Mayo fustige l’appel du Rassemblement à un « deuxième Dialogue », le qualifiant « d’erreur persistante ».

Dans une intervention au micro des confrères de Politico.cd ce jeudi 06 octobre à Kinshasa, le député Jean-Boudouin Mayo rejette le « deuxième » Dialogue « réellement inclusif » souhaité par la coalition des opposants dirigée par Etienne Tshisekedi. Pour lui, le Rassemblement « persiste dans l’erreur« .

« Je connais les méthodes que pratiquent Etienne Tshisekedi,  je faisais partie de l’Union Sacrée [NDLR: référence à la plateforme des opposants qui combattaient le régime de Mobutu dans les années 90], ces méthodes se sont révélées infructueuses (…) nous avons combattu Mobutu à cette époque-là et nous avons raté le pouvoir à cause de l’extrémisme, l’extrémisme ne paie pas« , déclare ce député du parti de Vital Kamerhe qui participe au Dialogue politique en cours à Kinshasa.

« Nous avons tous dis que nous allons au Dialogue, mais pourquoi les amis ne viennent-ils pas? (…) est-ce que l’on peut sacrifier le pays à cause des préalables liés à des situations de certains individus », s’interroge le député Mayo, en référence aux portables des opposants du Rassemblement, qui conditionnent leur participation au Dialogue politique.

Commentaires

commentaires