L’opposant Jean Claude Muyambo ramené à la prison centrale de Makala

0
194

Il n’en croyait pas à ses yeux. L’opposant Jean-Claude Muyambo a été sorti de l’hôpital et ramené manu militari ce vendredi 13 à la prison centrale de Makala.

Aux environs de 13h00, les policiers ont débarqué à la clinique Caroline où il était interné. Ils sont venus avec l’ordre de le ramener à Makala. Malheureusement, aucun document n’attestait la régularité de cette opération. « Du coup, elle paraissait illégale », tempête Maître Beaupaul Mupemba, l’un des ses avocats. « Le temps pour le bâtonnier de se renseigner auprès du directeur de la prison, il était déjà embarqué à bord d’une jeep, sans l’avis de son médecin et pire encore, sans certificat médical », a-t-il dénoncé.

Aussitôt arrivé à la prison, le président de la SCODE a été jeté dans sa cellule. L’ordre a été donné, semble-t-il, pour qu’il ne ressorte plus. Dans cet environnement difficile, le prisonnier politique aura du mal à s’en sortir. Quelques mois avant, l’opposant avait été évacué à l’hôpital parce qu’il saignait du nez et des oreilles, en plus de son pied fracturé qui ne cessait de gonfler. Dommage que pareille décision soit prise au moment où on parle de la décrispation politique. Me Georges Kapiamba s’insurge contre cette manière de fouler aux pieds les recommandations de l’Accord du 31 décembre 2016. Le president d’ACAJ, qualifie l’acte posé par le pouvoir de gravissime. « Les droits à la santé et aux soins médicaux sont violés au grand jour », condamne Me Beaupaul Mupemba. Le gouvernement n’est pas prêt à s’engager dans la voie de la décrispation. Pour Me Georges Kapiamba, la mauvaise foi du pouvoir est établie. Et Les évêques doivent être saisis pour tabler sur cette violation intentionnelle du compromis politique.

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE