Les travaux du dialogue à nouveau reportés en l’absence du président de la CENI

0
58
Des participants au dialogue politique en RDC lors d’une conférence de presse animée par le facilitateur Edem Kodjo à Kinshasa, le 13/09/2016. Radio Okapi/Ph John Bompengo

Annoncée pour vendredi 30 septembre, la reprise des travaux du dialogue national a été reportée au samedi 1er octobre à la Cité de l’Union africaine (UA), à Kinshasa. Le facilitateur Edem Kodjo affirme avoir levé cette option à la suite de l’absence du président de la CENI, Corneille Nangaa qui devra présenter des indications claires sur le fichier et calendrier électoral.

Le facilitateur, Edem Kodjo a estimé que le point sur le calendrier électoral est important puisqu’il va permettre à la plénière du dialogue d’avoir la date précise de la tenue des élections et de trouver le compromis politique.

La brève plénière de ce vendredi s’est déroulée sans la participation de délégués de la Conférence épiscopale nationale du Congo (CENCO), ni de la société civile alors que l’opposition comme la Majorité étaient bien présentes.

Se confiant à Radio Okapi, certains participants estiment que l’accord politique ne peut être signé que si la CENI donne des indications claires sur le calendrier électoral.

Entre-temps, les parties présentes ce vendredi aux travaux confirment avoir déjà déposé auprès du facilitateur leurs propositions sur le projet d’accord politique.

Le dialogue avait été suspendu après les émeutes des 19 et 20 septembre à Kinshasa après que le Rassemblement a protesté contre la non-convocation de l’électorat pour la présidentielle à venir.

La CENCO conditionne la reprise de sa participation aux travaux par la signature d’un accord politique qui mentionnant que l’actuel président de la République ne sera pas candidat à la prochaine élection présidentielle à organiser le plus tôt possible.

Les prélats catholiques exigent également que les dates des élections soient fixées dans ledit accord.

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE