Le sit-in du Rassemblement à Kinshasa risque de ne pas avoir lieu

0
94

A l’issue d’une « séance de travail » concernant la «mobilisation générale » du 19 septembre prochain, les opposants du Rassemblement ont annoncé jeudi avoir eu le « quitus » du gouverneur de la ville de Kinshasa pour leur manifestation.

« Le gouverneur nous a rassuré sur la  sécurité des manifestants« , rapporte Olengankoy à l’issue de la « séance de travail » avec André Kimbuta.

Toutefois, le gouvernement provincial de Kinshasa demande au Rassemblement « de préciser son itinéraire et l’horaire de la manifestation de lundi 19 septembre« , interdisant d’ores et déjà aux opposants l’accès à la commune de la Gombe, le centre-ville.

Le Rassemblement dirigé par Etienne Tshisekedi a appelé à une marche pacifique couplée d’un « sit-in » devant le siège de la Commission électorale Nationale Indépendante (CENI) qui est situé… dans la même commune de la Gombe,  sur le Boulevard du 30 juin.

Pour l’heure, aucun opposant ne s’est exprimé  sur cette « anomalie ».

Les opposants ont par ailleurs appelé  à plusieurs autres manifestations du même type à  travers le pays et l’étranger.

Selon le député Martin Fayulu, président de l’ECiDé et membre du Rassemblement, les opposants projettent de déposer un mémorandum  « signifiant » au président Kabila la fin de son mandat et demander à la CENI de lui « montrer » la convocation  du scrutin  présidentiel  censé  avoir lieu le même 19 septembre.

Commentaires

commentaires