Le Rassemblement porte plainte contre les autorités et appelle à trois jours de « deuil national »

0
74
Etienne Tshisekedi Wa Mulumba, lors de la conférence de presse du 20/02/2011.

Pour le Rassemblement, les « autorités » sont responsables de la mort de plusieurs civiles durant les affrontements du 19 et 20 septembre dernier à Kinshasa.Plus de 100 personnes, selon des sources de l’opposition, 37 selon la Police nationale, ont été tuées durant ces deux journées de manifestations organisées par les opposants congolais pour réclamer la tenue de l’élection présidentielle reportée par la Commission électorale nationale Indépendante (CENI).

« Vous savez ce qui s’est passé les 19 et 20 septembre et les violences extrêmes qui ont occasionné beaucoup des morts. Le Président du Rassemblement Etienne Tshisekedi a décidé de porter plainte contre les autorités qui étaient censé assurer l’ordre public. Il a engagé un consortium d’avocats. La plainte a été déposée», a déclaré Jean-Claude Mvuemba, mandaté par Etienne Tshisekedi pour l’occasion.

Un temps annoncé présent, le leader du Rassemblement, Etienne Tshisekedi n’a finalement pas le déplacement. Ses proches évoquent des « raisons de sécurité ».

Par ailleurs, Jean-Claude Vuamba dont les propos sont rapportés par Actualité.cd, affirme que le Rassemblement a décrété un deuil national de trois jours pour « rendre hommage aux victimes« .

Hier, c’est l’opposant Franck Diongo qui annonçait porter plainte contre plusieurs autres autorités congolaises. Dans un point de presse tenu le 22 septembre à Kinshasa, Franck Diongo a annoncé avoir porté une plainte contre le gouvernement congolais, contre le président de l’Assemblée Nationale, Aubin Minaku, le Ministre de l’intérieur, Evariste Boshab, le Secrétaire général du PPRD, Henri Mova… notamment pour ce qu’il qualifie de « crime contre l’humanité« .

Les documents de la plainte

2016-09-23 16.56.34

IMG-20160923-WA0029

IMG-20160923-WA0032

IMG-20160923-WA0031

 

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE