Le Rassemblement maintient son meeting à Kinshasa, la police promet d’empêcher les attroupements

0
85

Le Rassemblement de l’opposition confirme la tenue de son meeting programmé le samedi 5 novembre en face du stade de martyrs à Kinshasa, bravant ainsi l’interdiction des manifestations politique émises récemment par les autorités urbaines.

Dans une interview accordée vendredi à Radio Okapi, le secrétaire général de l’UDPS Jean-Marc Kabund a indiqué que ce meeting se tiendra conformément à l’article 26 de la constitution qui consacre la liberté d’expression, d’opinion et des manifestations  à toute organisation citoyenne ou politique.

Au lendemain des manifestations de l’opposition du 19 et 20 septembre derniers pour réclamer la convocation de l’électorat pour la présidentielle qui ont tourné en émeutes faisant au moins cinquante morts, les autorités de Kinshasa avaient interdit jusqu’à nouvel ordre toute manifestation à caractère politique dans la capitale de la RDC.

Le secrétaire général de l’UDPS qui rejette cette interdiction affirme que la constitution congolaise consacre la liberté d’expression ne prévoit pas une autorisation pour une manifestation politique mais simplement une information à l’autorité urbaine.

«Chose que nous avons faite depuis le 2 novembre 2016», a-t-il précisé. Il appelle tous les militants et sympathisants du Rassemblement des forces politiques acquises au changement à se réunir samedi à 11 heures devant le stade des martyrs.
Par ailleurs, Jean-Marc Kabund-a-Kabund met en garde la police contre toute tentative d’obstruction de ce meeting.

«Au cas où la police s’en prenait à la population, ils porteront la lourde responsabilité de toutes les conséquences qui adviendront comme ce fut le cas les 19 et 20 septembre derniers», a-t-il prévenu.

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE