Le Rassemblement intensifie la mobilisation populaire ce mardi 20 septembre

0
300

Décidément, les Congolais vivent un septembre noir imprévu dans les calculs politiques aussi bien de la Majorité que de l’Opposition.
Après la journée chaotique du lundi 19 septembre, le Rassemblement a pris la décision “d’intensifier et d’amplifier la mobilisation populaire, jour après jour, jusqu’à la date du 19 décembre 2016 au plus tard, date du départ définitif de Joseph Kabila de la tête de la République démocratique du Congo”.
Dans un communiqué rendu public tard le lundi 19 septembre et lu par son porte-parole Bruno Tshibala, cette méga plateforme de l’Opposition appelle toute la population à se rassembler dès ce mardi 20 septembre pour “poursuivre sans désemparer les revendications engagées le 19 septembre dernier”. Ce, explique Bruno Tshibala, compte tenu de la “rupture de confiance introduite par la violence du pouvoir”, et en mémoire des victimes tombées la veille.
50 morts, selon le Rassemblement
Après évaluation faite hier tard, le Rassemblement avance un bilan lourd de 50 morts, alors que le gouvernement, par le biais du ministre de l’Intérieur, parle de 17 dont 14 civils et 3 policiers.
Tshisekedi et ses alliés se disent satisfaits que le peuple congolais ait massivement observé le mot d’ordre, mais déplorent “l’usage d’une force disproportionnée contre une manifestation pacifique”.
Pour le Rassemblement, des policiers ont tiré à balles réelles.

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE