Le Phare: «Le Rassemblement exige la démission de toutes les institutions hors mandat»

0
89
Etienne Tshisekedi Wa Mulumba, lors de la conférence de presse du 20/02/2011.

Les résolutions du conclave du «Rassemblement de l’opposition» organisé mardi 4 octobre à Kinshasa sont largement commentées par les journaux parus ce mercredi 5 octobre à Kinshasa.

Le Phare reprend dans ses colonnes le rapport final de ce conclave qui indique que le Rassemblement ne reconnaîtra plus au président Kabila la qualité de Chef de l’Etat à partir du 20 décembre 2016, date qui correspond à l’expiration de son deuxième et dernier mandat.

Dans le rapport de son conclave, le « Rassemblement » fait savoir que les mandats des députés provinciaux, des gouverneurs et vice-gouverneurs des provinces et des sénateurs ont expiré depuis 2012, souligne le quotidien.

Le même rapport note que la plateforme-politique de l’opposition issue du conclave de Genval recommande la mise en place d’un régime spécial devant assurer la gestion du pays de manière à organiser sans tarder les élections dans le respect de la Constitution et des normes démocratiques.

Dans un autre article consacré au même conclave, Le Phare cite Etienne Tshisekedi qui a appelé la population congolaise à ne pas se laisser distraire par ce qu’il a qualifié de « Congrès des Kabilistes », qui se tient à la Cité de l’Union africaine, rapporte Le Phare dans ses colonnes.

Mais bien avant la lecture du rapport final, les participants au conclave ont eu droit à plusieurs messages, notamment ceux de la jeunesse du Rassemblement, de Filimbi, de Lucha et de la CENCO, écrit encore le quotidien.

Pour sa part, Le Potentiel voit dans ce rapport final du conclave du « Rassemblement » une sorte de pression que cette plateforme politique continue de maintenir sur la Majorité présidentielle (MP), qu’elle considère comme responsable de l’impasse dans laquelle se trouve actuellement le pays.

Par ailleurs, le journal voit se profiler le spectre d’une guerre civile que redoute la communauté internationale. Dans son rapport final en effet, explique le quotidien, cette plate-forme de l’opposition a souligné le fait que l’expression populaire des 19 et 20 septembre n’a été qu’un avertissement au Chef de l’Etat congolais.

Dans le même document, renseigne le confrère, la plate-forme politique a promis de rééditer l’exploit en administrant un carton jaune au Président de la République à travers d’autres manifestations le 19 octobre, estimant que la classe dirigeante a semblé ne pas comprendre le message adressé par le peuple lors des précédentes manifestations.

« Dialogue inclusif »

L’analyse des conclusions du conclave de l’opposition faite par Le Potentiel tranche avec celle relayée par Forum des As.

A en croire ce quotidien, le « Rassemblement » de l’opposition a, au terme de son conclave, proposé « son » dialogue à la Majorité.

Ce dialogue, précise le journal, doit être selon Etienne Tshisekedi « véritablement inclusif, conformément à la Résolution 2277 du Conseil de Sécurité des Nations Unies et à la Constitution en vigueur ».
C’est d’ailleurs par ces mots que le président du comité des sages du Rassemblement a clôturé le conclave marathon de cette plateforme de l’opposition, souligne Forum des As.

Un son de cloche partagé par La Prospérité qui titre en manchette : « RDC : Tshisekedi et le Rassemblement exigent un vrai dialogue inclusif ! ».

Le quotidien souligne qu’au terme de ce conclave marathon, tous les préalables au dialogue du « Rassemblement » relatifs à la liberté de mouvement des opposants et au remplacement d’Edem Kodjo par un Facilitateur intègre ont été maintenus.

Appelant au « vrai dialogue inclusif », le Rassemblement des forces politiques et sociales acquises au changement a, en outre, exigé la restructuration de la CENI, de la Cour Constitutionnelle et du CSAC, ainsi que des sanctions immédiates contre les institutions responsables de l’impasse politico-électorale actuelle, rapporte le tabloïd.

Pour L’Avenir cependant, le Rassemblement veut tout simplement, à travers ses résolutions, faire couler le sang.

Le quotidien estime que ces résolutions traduisent l’expression du plus grand désir de cette organisation de l’opposition : préparer un coup d’Etat.

Le journal appelle les Congolais à la vigilance et à rester soudés afin d’empêcher que le sang ne coule de nouveau en RDC.

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE