Le M23 menace de reprendre les armes?

0
59

Alors que s’ouvre à Luanda le sommet spécial de chefs d’États de la communauté des États de la région des Grands-Lacs, le M23 menace de se retirer de l’accord-cadre d’Addis-Abeba.

 

Le mouvement du 23 mars, rébellion congolaise soutenue par le Rwanda et déchue militairement en 2013, affirme que si le gouvernement de la République Démocratique du Congo ne respecte pas les termes des accords signés à Nairobi, ce dernier va renoncer à ces dit accord.

Dans un communiqué rendu public ce 23 octobre à Kampala, Bertrand Bisimwa, président de la branche politique du M23, appelle les dirigeants de la région de Grands-Lacs à « tirer toutes les conséquences qui découleront du désengagement de son mouvement vis-à-vis de ces accords si l’État Congolais ne veut pas respecter sa signature« .

Signé en décembre 2013 entre le gouvernement et la rébellion rwandophone, cet accord de Nairobi comporte une dizaine de points qui sont les engagements à honorer par les deux parties. Il s’agit de:

  • la fin de la rébellion
  • L’ amnistie
  • Les dispositions transitoires de sécurité
  • La libération des prisonniers
  • La transformation du M23
  • Le retour et l’installation des réfugiés et des personnes déplacées internes
  • La réconciliation nationale et la justice
  • Le mécanisme de suivi de mise en œuvre
  • La gouvernance et les réformes socioéconomiques
  • La démobilisation et la réinsertion des ex-combattants du M23.

Le communiqué 

fb_img_1477304486632

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE