La Prospérité: «Dialogue: l’UDPS, le G7, l’AR, le MLC, la Dynamique et consorts manquent à l’appel»

0
145

Revue de presse de du lundi 5 septembre 2016

Les journaux de Kinshasa reviennent sur la reprise des travaux du dialogue politique et le refus de certains partis et regroupements politiques de prendre part à ce forum convoqué par le président Joseph Kabila.

La Prospérité indique qu’après une pause sollicitée par Vital Kamerhe, Co-modérateur de l’opposition, les travaux du dialogue politique national vont reprendre, sauf imprévu, ce lundi 5 septembre 2016. Pour le journal, il faudra que Kamerhe rende compte de ses consultations du week-end, menées auprès de différentes personnalités et regroupements politiques de l’opposition qui conditionnent toujours leur participation au Dialogue par la résolution des préalables notamment, la libération des prisonniers politiques, la réouverture des médias fermés et le remplacement du Facilitateur désigné par l’Union Africaine, Edem Kodjo.

La moisson récoltée par Vital Kamerhe est maigre, révèle le quotidien. Au siège de l’UDPS, où il devrait rencontrer Etienne Tshisekedi, le Président du Rassemblement des Forces politiques et sociales acquises au changement, rappelle le tabloïd, Vital Kamerhe a eu droit à une fin de non-recevoir.

Ses anciens partenaires de la Dynamique de l’opposition lui ont également claqué la porte au nez, renseigne La Prospérité qui constate qu’à l’allure où vont les choses, l’objectif d’un processus électoral apaisé est loin d’être atteint.

Le Phare qui insiste sur les divergences persistantes des points de vues entre acteurs politiques titre : « Dialogue : deux camps et deux cahiers de charges ».

Le journal rappelle que le président Denis Sassou venu pour convaincre les membres du rassemblement à participer au dialogue, s’est retrouvé avec deux cahiers de charges, à savoir la «feuille de route du dialogue », adoptée à l’issue des travaux du Comité préparatoire régenté par la Majorité présidentielle, et le «cahier de charges» du Rassemblement, rendu public le jeudi 1er septembre sous la signature d’Etienne Tshisekedi, en sa qualité de président du comité des sages.

Pour le quotidien, la République Démocratique du Congo fait face à une nouvelle bipolarisation de sa classe politique, avec d’une part les pro-Kabila et de l’autre, les pro-Rassemblement. Le Rassemblement, tout en maintenant sa décision portant récusation du facilitateur Kodjo, estime que le point central à débattre au dialogue politique est le processus électoral, rapporte le tabloïd.

Les quotidiens de Kinshasa commentent aussi, dans un autre registre, les réactions des partis politiques et syndicats des écoles primaires, secondaires et professionnelles à l’appel à une « journée sans école ».

L’Avenir qui reprend la réaction d’Aubin Minaku, président de l’Assemblée Nationale, aux propos du secrétaire général de l’UDPS Jean-Marc Kabund-A-Kabund qui a demandé aux parents de garder leurs enfants à la maison pour exiger un dialogue inclusif, estime que c’est une certaine dérive des politiciens.

«Mettre dans la tête des enfants qu’ils peuvent boycotter la première journée des cours, c’est de l’irresponsabilité et c’est inacceptable», a réagi Aubin Minaku, dont les propos sont repris par le tabloïd.

Pour le président de la chambre basse du parlement, c’est une violation de la constitution de la République, un mépris des engagements internationaux souscrits par la RDC, notamment par la convention des Nations Unies portant protection des droits de l’enfant, la Charte africaine sur les droits des enfants, et tant d’autres instruments internationaux.

La Prospérité indique que le secrétaire général du Syndicat des enseignants du Congo (SYECO) s’oppose à l’initiative du Rassemblement. Jean-Pierre Kimbuya justifie sa position par le fait que les revendications des enseignants se trouvent dans le cahier des charges du syndicat que détient le gouvernement. Ainsi, l’appel à «l’école morte», pour reprendre ses propos, ne vise pas à les satisfaire.

Le journal a aussi recueilli la réaction de Prospère Muzinga, Vice-président de l’Association des parents des écoles conventionnées protestantes pour qui, les enfants doivent être protégés.

L’Agence Congolaise de Presse(ACP) jubile pour la qualification des Léopards de la RDC à la coupe d’Afrique des Nations 2017 et titre:« Les Léopards envoient au tapis les Fauves de Bas-Oubangui (4-1) pour se qualifier pour la CAN-Gabon 2017 ».

L’Agence rappelle que l’équipe nationale de la RDC a infligé à l’équipe correspondante de la République Centrafricaine une défaite de 4-1, dimanche 4 septembre au stade des martyrs, à l’occasion de la 6ème et dernière journée des éliminatoires de la 31ème Coupe d’Afrique des nations de football, dans le groupe B. Cette victoire sans bavure a pour conséquence, l’accès direct des Léopards au tour final avec 15 points contre 10 pour les Fauves du Bas-Oubangui.

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE