La nationalité belge supposée de Samy Badibanga jette un pavé dans la marre

0
105

Samy Badibanga, nouveau premier ministre de la RDC est au cœur d’un scandale politique 48 heures seulement après sa nomination par le président Kabila.

Il serait de nationalité belge. Donc pas congolais car la nationalité congolaise ne peut être détenue concurremment avec une autre nationalité. C’est l’ex ministre du Plan Olivier Kamitatu qui en a donné l’alerte sur son compte Twitter. Depuis l’affaire fait gratuit. Kamitatu a sorti un extrait du Moniteur, journal officiel, de 2002 qui révèle que le premier ministre de Kabila est de nationalité belge.

Si cette information se confirme, c’est-à-dire que Samy Badibanga n’a jamais renoncé à sa nationalité belge, alors le chemin de son investiture par l’Assemblée nationale est sérieusement compromise.

Badibanga voit la primature lui filer entre les mains. Il doit se mordre les doigts en ce moment car l’un des postes les plus prestigieux de la République lui échappe.
Cette affaire révèle que la nomination aux postes importants de responsabilité se font avec beaucoup de légèreté. Les services de renseignement, ANR notamment, sont dépassés. Leur réforme s’impose. Car le cas Badibanga n’est pas isolé. Beya Siku ex directeur de cabinet du président Kabila avait vu sa nomination comme ambassadeur de la RDC en Belgique refusée par les autorités belges au motif qu’il avait leur nationalité. Un belge ne peut pas représenter les intérêts des congolais en Belgique. C’est paradoxal.

Il y avait aussi le cas Charles Mwando N’Simba, citoyen belge, mais qui dût à sa décharge, renoncer à sa nationalité belge pour siéger valablement au Bureau de la chambre basse comme 1er vice-président. Au parlement et dans l’administration, les cas de double nationalité sont légion. Vital Kamerhe, alors président de l’Assemblée nationale, prît en 2007 un moratoire de 3 mois pour permettre aux uns et aux autres, parlementaires, de renoncer aux nationalités autres que congolaise. C’était pour leur permettre de se conformer à la loi.
Mais cet élan fut interrompu. Il faut à un moment que la République soit capable de faire respecter ses propres lois. L’incivisme est le bien le mieux partagé en RDC. Tout le monde se fout des lois, pire surtout ceux qui sont censé les faire respecter. On attend avec impatience la réaction de Samy Badibanga.

Ci-dessous le Tweet de Kamitatu

received_1174798735941078

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE