La Grande Bretagne exige un accord « urgent sur une date » pour la présidentielle en 2017!

0
80
President Kabila looks on during signature ceremonies.

La situation de la RDC préoccupe la communauté internationale. Après les États Unis; la Belgique et France, la Grande Bretagne « réveille » les dirigeants Africains, particulièrement RDCongolais qui tentent de « s’accrocher au pouvoir » après l échéance prévue par la loi fondamentale.

Elle recommande ce qui suit:

– Un nouveau Dialogue / Nouvel accord.
– Le président en exercice Joseph Kabila doit transférer le pouvoir pacifiquement.
– La tenue de l’élection présidentielle en 2017 (avec une date précise).

La Grande Bretagne révèle que la Constitution de la RDC  « incarne
les aspirations démocratiques du peuple congolais qui exige l’élection présidentielle » dans le délai constitutionnel; Ceci est également l’avis unanime du Conseil de sécurité
des Nations unies.

Le Royaume-Uni regrette que le corps électoral ne soit pas convoqué 3 mois avant la fin du mandat du président sortant Joseph Kabila cela conformément à la constitution.

La Grande Bretagne s’ adresse également à toutes les parties prenantes. Elle veut un accord urgent sur une date pour l’élection présidentielle en 2017.

Ainsi, elle et prête à soutenir le processus électoral en RDC à la fois financièrement et diplomatiquement.

L’un des plus grands pour elle; le Président Kabila peut laisser à son peuple un grand héritage: la passation pacifique et démocratique du pouvoir, la première dans l’histoire de la RDC.

« Nous exhortons le président Kabila et son gouvernement à prendre rapidement cette responsabilité. »

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE