La Belgique envisage un nouveau médiateur à la crise congolaise

0
516

Au cours d’un entretien avec la Libre Belgique, mercredi 21 septembre, le ministre belge des Affaires étrangères, Didier Reynders, a indiqué que le dialogue actuel, sous la houlette du facilitateur Edem Kodjo, l’ancien Premier ministre togolais désigné par l’Union africaine, a clairement montré ses limites et les opposants n’en veulent plus…

“On peut imaginer que Kodjo termine son dialogue et qu’il ouvre ensuite la voie à un autre facilitateur qui pourrait, lui, réunir vraiment tous les acteurs de la crise congolaise. Saïd Djinnit, l’envoyé spécial des Nations unies, pourrait être cet homme. Il connaît le dossier, les acteurs, il représente les Nations unies et n’a pas été exposé par le précédent dialogue”, a-t-il martelé.

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE