Kinshasa: les élèves de l’Athénée de la Gombe contre la «cession» de leur terrain à la Chine

0
15

Les élèves de l’Athénée de la Gombe à Kinshasa ont manifesté lundi 28 novembre pour protester contre ce qu’ils qualifient de «spoliation» d’une partie de la concession de leur école cédée à l’ambassade de Chine par le gouvernement congolais.

Répartis en trois groupes et scandant des chansons, ils se sont dirigés au ministère de l’Enseignement primaire, secondaire et Initiation à la nouvelle citoyenneté (EPS-INC), à l’Hôtel de ville et à la résidence du gouverneur de Kinshasa pour exprimer leur mécontentement.

«On a vendu notre terrain, mais je ne connais pas le montant. Les Chinois sont passés et ont clôturé la moitié de l’école. Où est-ce que nous allons faire l’éducation physique, parce la salle de gymnastique est vendue. Ce n’est pas normal et c’est illogique», s’est indigné l’un de ces élèves.

Mais d’après les sources proches  du ministère de l’EPS-INC, un protocole d’accord avait été signé entre les gouvernements congolais et chinois, il y a près de trois ans. Aux termes de celui-ci, la RDC devrait céder la parcelle qui abrite l’Inspection générale de l’Enseignement aux Chinois. Et, en contrepartie, ces derniers doivent construire un immeuble au site Tembe na Tembe pour le compte de l’inspection.

En attendant cette construction, indiquent les mêmes sources, les Chinois devraient ériger sur le site de l’Athénée de la Gombe, des maisons préfabriquées pour l’inspection, installer la pelouse synthétique sur le terrain de football pour les élèves, construire une école de 8 classes ainsi qu’un laboratoire.

André Kimbuta rassure les manifestants  

Le gouverneur de la ville de Kinshasa, André Kimbuta, les ministres de l’EPS-INC au niveau national et provincial se sont déplacés jusqu’à l’Athénée de la Gombe pour apaiser les manifestants.

«Il faut saluer cet esprit de veiller au patrimoine commun. J’ai promis aux élèves que le ministre de l’EPS et moi allons rencontrer l’ambassadeur de Chine, les ministres des Affaires étrangères,  des Travaux publics, des Affaires foncières pour que nous voyons ensemble ce contrat pour que l’Athénée ne soit pas violé», a rassuré M. Kimbuta.

Sur place, le gouverneur de Kinshasa a promis de revoir ces élèves jeudi 1er décembre, pour donner une suite à ce dossier

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE