KINSHASA : LA POLICE RENFORCE SES EFFECTIFS DANS LES POINTS CHAUDS ET SITES STRATÉGIQUES

0
37

« Aucune perturbation de l’ordre public ne sera tolérée dans la journée du 5 novembre prochain ».

Cette sévère mise en garde de la Police nationale congolaise (PNC), diffusée hier jeudi 3 novembre à travers un communiqué officiel, s’adresse particulièrement aux éventuels fauteurs de trouble. Elle fait indirectement allusion aux leaders et partisans du ’’Rassemblement’’ qui s’apprêtent à prendre activement part au meeting que compte animer Etienne Tshisekedi ce samedi, en dépit de l’interdiction des manifestations politiques.

Dans ce communiqué relayé par plusieurs réseaux sociaux (facebook, twitter…), le Colonel Mwanamputu, porte-parole de la Police nationale congolaise, fait remarquer que ’’la journée du 5 novembre 2016 reste une journée ordinaire comme tant d’autres, où tout le monde vaquera à ses occupations’’.

Pas donc question de laisser libre cours aux semeurs de troubles qui aiment généralement profiter des manifestations politiques annoncées pour perpétrer des actes de violences et s’en prendre aux biens des particuliers ainsi qu’au patrimoine public.
Pour ce faire, la Police nationale annonce que ses unités de garnison de la ville province de Kinshasa ont été consignées ’’pour intensifier leur présence dans tous les points chauds et sites stratégiques (de la capitale) avec, pour finalité, de faire observer l’interdiction de l’exercice de toute action à caractère politique non autorisée et de rassurer la population à demeurer dans la sérénité’’.

DES MESURES CONFORMES A LA CONSTITUTION

Ces mesures, souligne le Colonel Mwanamputu, sont prises ’’en exécution de la décision du Gouverneur de la ville province de Kinshasa portant interdiction de toute manifestation ou tout rassemblement à caractère politique, décision prise le 22 septembre 2016 lors du conseil des ministres provinciaux, et rappelée le 31 octobre dernier’’ par le Vice-gouverneur Bafiba.

S’appuyant sur la Constitution, le porte-parole de la Police nationale indique que ’’la liberté de manifestation est garantie…sous réserve du respect de la loi, de l’ordre public et des bonnes mœurs’’.

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE