Le gouvernement de la République démocratique du Congo proteste contre les déclarations des officiels français appelant au depart du président Joseph Kabila et à des sanctions, notamment européennes contre Kinshasa.

Après avoir déclaré que la RDC était au bord de la guerre civile, Jean Marc Ayrault, le ministre français des Affaires Etrangères est revenu à la charge hier sur Tv5 Monde pour appeler à des sanctions contre le gouvernement et le respect de la Constitution

Toujours hier, le Quai d’Orsay a souhaité que « l’Union européenne utilise tous les moyens à sa disposition, y compris, si nécessaire et en fonction de l’évolution de la situation, le recours à des mesures de sanctions ».

« La sollicitude du ministre Ayrault pour la RDC devient suspecte », a réagi Lambert Mende.

Commentaires

commentaires