François Muamba « salue » la mémoire de Z’ahidi Ngoma et appelle au « vrai Dialogue »

0
81

Présent à Sun City en Afrique du Sud durant les négociations ayant aboutis à la formule « 1+4 » en 2002, l’actuel président de l’Alliance pour le Développement et la République (Adr) a exprimé sa « tristesse » à l’annonce de la disparition cet après-midi de l’ancien Vice-président Arthur Z’ahidi Ngoma, qu’il a amplement côtoyé durant ces négociations qui constituent, selon lui, le socle du système démocratique qu’il faudra désormais défendre « à tout prix ».

« Comme vous, je viens d’apprendre avec une grande tristesse le décès de ce frère, ce plus qu’un ami pour moi … Artur [Z’ahidi], en effet, a participé grandement à ce long processus de réunification de la RDC à un moment clé (…) j’implore le Très-haut qu’Il puisse vraiment l’accueillir« , a déclaré François Muamba, faisant référence aux négociations de Sun City.

Arthur Z’ahidi Ngoma faisait partie des dinosaures de la politique congolaise issus des accords signés le 19 avril 2002 à Sun City en Afrique du Sud entre certaines parties à la Deuxième Guerre du Congo, à l’issue du dialogue Inter-Congolais, mettant fin à plus de quatre ans de conflit et dix-neuf mois de négociations, préparant le terrain pour un gouvernement d’union nationale.

« Nous avons fait partie ensemble de cette étape de Sun City qui a structuré le contenu de notre constitution et c’est d’ailleurs une des raisons pour lesquelles aujourd’hui nous devrions nous battre pour la validation définitive de ce travail… » explique l’opposant congolais qui fait partie du Rassemblement dirigé par Etienne Tshisekedi.

Pour François Muamba, ancien coordinateur du Mécanisme de suivi de l’accord-cadre d’Addis–Abeba (MNS), il est « plus que temps » d’avoir un « vrai Dialogue » pour une alternance démocratique à la tête du pays, car le « monologue actuel [NDLR: référence au Dialogue politique en cours] a échoué. »

« Au niveau du Rassemblement, nous sommes favorables pour que les deux camps puissions nous parler de manière à éviter une déflagration dont personne ne pourrait profiter (…) Nous voulons un Dialogue dans la résolution 2277 de l’ONU (…) un Dialogue véritable« , affirme M. Muamba.

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE