En »Deuil national »: l’AR évoque « un crime d’Etat »

0
97

Dans un communiqué distribué à l’issue d’une conférence à Kinshasa, cette plateforme d’opposition politique en République démocratique du Congo dénonce avec « fermeté un crime d’État et la barbarie meurtrière« .

Dans cette conférence « des présidents » tenue le samedi 25 septembre, la plateforme qui regroupe une dizaine de partis d’opposition dit « regretter » des violences qui ont émaillé les manifestations de la population du 19 et 20 septembre dernier.

Les membres de la « conférence des présidents » soulignent ce qu’ils qualifient de « volonté manifeste du président Joseph Kabila d’installer un cycle des violences permanentes, suite à son refus de la tenue de la présidentielle dans le délai prévu par la loi ».

Le communiqué de l’AR

img-20160924-wa0037

img-20160924-wa0036

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE