Elections en RDC : La communauté internationale s’implique

0
183

Deux avions Iliouchine 76, deux avions C-130 Hercules et 16 hélicoptères mobilisés par la Mission Onusienne pour faire avancer le processus électoral conformément à la Résolution 2277

La Mission de l’organisation des Nations Unies pour la stabilisation du Congo(MONUSCO) s’implique activement pour la réussite de l’opération de révision du fichier électoral en RDC. C’est dans ce cadre que deux avions Iliouchine 76, deux avions C-130 Hercules et 16 hélicoptères sont mobilisés par la Mission Onusienne pour appuyer la Commission Electorale Nationale Indépendante(CENI) dans l’opération du fichier électoral entamée en vue de mettre en marche le processus électoral.

L’assistance de la MONUSCO se fait conformément à la Résolution 2277 du Conseil de sécurité des Nations Unies.
Le vendredi dernier, un avion Iliouchine 76 de la MONUSCO a transporté 34 tonnes de matériels électoraux composés de cartes d’électeurs, Kits électoraux, film de plastification, liquides biométriques….

Il s’agit d’une assistance logistique et technique de la MONUSCO qui a permis le déploiement de 34 tonnes de matériel en affrétant un avion Iliouchine de Kinshasa à Lubumbashi.
Le président de la CENI se trouvait déjà à Lubumbashi pour réceptionner ces matériels, signale une source proche de la MONUSCO.

En effet, la ville de Lubumbashi est actuellement bien servie avec 270 kits électoraux pour plus d’un million d’enrôlés, suivie de la ville de Likasi, Pweto, Kambove, Kasenga, Sakanya, Kipushi et Mitwaba. Ces matériels ont été achetés par la Ceni en Afrique et en France, et la MONUSCO facilite seulement le transport.

A en croire Dominique Adjahouinou, chef de l’unité électorale de la MONUSCO, il s’agit de la réponse de la mission onusienne à une requête formulée par la CENI en décembre 2015 sollicitant l’appui technique et logistique de la MONUSCO. Guy Siri, administrateur directeur des services d’appui à la MONUSCO, a laissé entendre que la MONUSCO assiste la CENI sur l’ensemble du territoire national dans le cadre de l’opération de révision du fichier électoral.

C’est dans ce cadre que 16 hélicoptères supplémentaires se trouvent déjà à Entebe, en Ouganda pour accéder dans les milieux les plus reculés du pays où l’accès est difficile par voie routière. La MONUSCO assure le transport aérien du matériel de révision du fichier électoral depuis Kinshasa vers 19 hubs et antennes particulièrement difficiles d’accès, soit environ un peu moins de la moitié des antennes.

Un apport important et plein de signification

L’apport de la Mission Onusienne pour la réussite de l’opération du fichier électoral est moins négligeable. En dehors des avions et autres appareils, la MONUSCO a également mis à la disposition de la CENI ses entrepôts se trouvant à l’aéroport international de N’Djili, son staff… afin de permettre à la centrale électorale de conserver ses kits électoraux dans des conditions requises.

Dès le début du lancement de l’opération du fichier électoral dans le Sud-Ubangi, la MONUSCO par l’entremise du représentant spécial-adjoint du secrétaire général des Nations unies, Mamadou Diallo s’est engagée à accompagner le processus électoral en RDC.

«Les engagements que les Nations unies ont pris pour appuyer le processus électoral sont prêts et vont être mis à disposition. Nous avons déjà mis à disposition tous les entrepôts ici à Kinshasa, à Gbadolite, dans les antennes et dans les lieux d’enrôlement», a affirmé Mamadou Diallo.

Depuis que le processus électoral a été déclenché en RDC, la MONUSCO appuie techniquement et sur le plan logistiques la CENI pour l’organisation des élections, comme c’état aussi le cas lors des élections de 2006 et 2011.
En dehors de la protection des civils, la MONUSCO est appelé selon la Résolution 2277 à fournir une assistance technique et un soutien logistique pour la révision des listes électorales et la tenue des élections ».

Des observateurs avertis voient aussi dans cette nouvelle implication de la MONUSCO dans l’opération de révision du fichier électoral en RDC tout un message que la communauté internationale veut envoyer aux dirigeants congolais. Celui de voir les élections présidentielles et législatives êtres organisées dans le meilleur délai, afin d’assurer l’alternance démocratique telle que le prévoit la Constitution du pays. Le second et dernier mandat de Joseph Kabila arrivant déjà à terme le 19 décembre 2016.

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE