Drame au Nord-Kivu : Des hutus tués, la communauté exprime son depit

0
23
Photos Hutus, copyright Luhanga

37  membres de la communauté hutu, ont été tuées dimanche dans un camp de déplacés à Luhanga dans le sud du territoire de Lubero, par des maï maï du groupe Mazembe.

« Nous venons d’apprendre avec la plus grande consternation le massacre de 37 personnes toutes des Hutu dans un camp de déplacés à Luhanga. le crime a été commis dimanche matin à partir de 5h », a fondu en larmes Sekabuhoro, le président de la communauté hutu. Le bilan est encore provisoire, a-t-il expliqué.

« Nous rappelons que cette population avait fui leurs villages et leurs maisons pour trouver refuge à proximité des FARDC et de la Monusco après une attaque perpétrée contre elle », précise-t-il. L’attaque avait occasionné la mort de 12 membres de la communauté hutu et la destruction par incendie de 67 de leurs maisons. Des voix se sont élevées au sein de la communauté pour condamner cette énième barbarie aveugle ciblant les membres d’un groupe ethnique.

« Nous condamnons avec la plus grande énergie cet ignoble assassinat ». Au gouvernement congolais et à la Monusco. Il est demandé de prendre les mesures qui s’imposent pour sécuriser une population Hutu en danger d’extermination dans cette zone. Sekabuhoro appelle une fois encore à la justice congolaise de se saisir urgemment de ce dossier pour traquer les auteurs matériels, intellectuels et financiers de ces crimes. Et le président de la communauté hutu de lancer à haute voix : Nous demandons à tous les Notables du Grand Kivu-Maniema de prendre conscience du danger de somalisation que court la région .

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE