Dialogue : LUCHA, Filimbi et le front citoyen interpellent l’ONU pour rejeter l’accord politique

0
42
Manifestation pour le respect de la constitution organisée mercredi 26 octobre par LUCHA, Filimbi et le front citoyen à Bunia, en Ituri. Radio Okapi/Ph. Martial Kiza Byamungu

Le mouvement citoyen Lutte pour le Changement (LUCHA), le collectif Filimbi et le Front citoyen 2016 ont organisé mercredi 26 octobre un sit-in devant le quartier général de la Monusco à Bunia, dans la province de l’Ituri. Ils disent interpeller les Nations Unies pour rejeter l’accord politique issu du dialogue national qui prévoit l’organisation de l’élection présidentielle en avril 2018.

Les manifestants étaient tous munis de banderoles sur lesquelles on pouvait lire : « Non au prolongement du mandat de Joseph Kabila après le 19 décembre » ou « Le respect de la constitution est un impératif dans une démocratie, non au coup d’Etat constitutionnel de la cité de l’Union Africaine ».

Pour LUCHA, Filimbi et le Front citoyen, l’accord politique signé à la cité de l’Union africaine viole la constitution parce qu’il prolonge le maintien au pouvoir de Joseph Kabila au-delà du 19 décembre prochain.

Cet accord n’engage que les signataires et non la population congolaise, justifient LUCHA, Filimbi et le front citoyen 2016, dans le mémorandum qu’ils ont remis au chef de bureau intérimaire de la Monusco.

Plus de quarante policiers armés ont été déployés sur le lieu pour empêcher tout débordement. Aucun n’incident n’a été enregistré.

Les manifestants promettent d’organiser un autre sit-in jeudi 27 octobre pour la même cause

Commentaires

commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE