Dialogue: l’opposition suspend sa participation

0
46

L’opposition a suspendu, lundi 12 septembre, sa participation au dialogue en vue de se concerter au sujet de l’élection que la Commission électorale nationale indépendante (CENI) devra organiser en priorité.

Avant de quitter la salle, les opposants ont proposé que la centrale électorale débute l’organisation des élections par la présidentielle couplée aux provinciales et locales.

L’Opposition conditionne également la refonte du fichier électoral à la restructuration de la CENI.

La Majorité présidentielle, elle, souhaite que la CENI commence par les locales et termine par la présidentielle, après la refonte totale du fichier électoral.

Pour le porte-parole de la délégation de l’opposition au dialogue, la priorité doit être donnée à la présidentielle.

« Pour notre part, c’est l’élection du président de la République couplée aux législatives ou couplée aux provinciales mais d’abord l’élection présidentielle. Nous avons noté que la majorité a préféré, elle, les élections municipales et locales alors qu’il n’est pas possible d’aller à ces élections qui risquent de laisser le président de la République fin mandat au pouvoir pendant plus de 3,4,5 ans », soutient Jean Lucien Bussa.

Commentaires

commentaires